lundi 9 juillet 2018

Dear Sir, do you know FONTANA, a great jeweler? Yes, Charles Fontana & Cie, and Fontana Frères.

Les americains vendent du Fontana, alors certains m'écrivent, car le plus grand nombre de mes lecteurs est aux Etats Unis, devant les Français

Extrait du dico international

Voilà, cela devrait vous suffire, La Maison Chaumet trouve que vous n avez pas besoin de savoir!

Mais c'est un peu court? Est ce payant? car les grandes maisons font payer, cher,  désormais les renseignements !
On les comprend en partie avec toutes les ventes de bijoux anciens qui désirent savoir si..et ou....et quand...,  les conservatrices seraient débordées.
Mais alors! il y eut pourtant deux maisons Fontana, de la même famille, comment les différencier???
Et de  quelle maison Fontana, Chaumet possède les archives? j ai rapidement traité ce sujet dans un article sur Chaumet, ce sont les archives de Ch Fontana & Cie

Avec l'arrivée des fils de Marcel, la maison se modernise, se diversifie.
Chaumet va acquérir Fontana de la Rue Royale, puis Wolfers de Bruxelles en 1968

Actuellement la maison Wolfers a repris son indépendance

Vous pouvez consulter ce dossier sur mon blog
https://www.xn--bijouxetpierresprcieuses-rfc.com/search?q=Chaumet

Cliquez pour agrandir toutes les photographies

Voici le Village de Sagno, en Suisse, mais dans le canton du Tessin, tout près du Lac De Côme.
C'est dans ce Village que vivait Giacomo Fontana et Maria Clericetti. Ils eurent un premier fils Charles Fontana né en 1803 (+1865) mais c'est Thomas qui créa le premier l entreprise de Bijouterie.
Thomas Fontana  naît en 1813 (+ 1861) de son enfance , peu de chose.

Sotheby's ecritLa maison de joaillerie française T. Fontana et Cie a été fondée par un homme d'affaires suisse, Thomas Fontana, en 1840.
Ce que l on sait c'est qu'au départ, ce n'était pas un homme d affaires, il a débuté très modestement à Bordeaux et ce n'est qu 'en 1840, à 27 ans,  qu'il va ouvrir sa bijouterie sous une seule arcade  au Palais Royal, le meilleur choix car à l'époque à la fin du XVIII°, c'était le coeur de la capitale , presque tous les marchands d'estampes et de curiosités y ont leurs boutique, les amateurs  d'art s'y réunissent et si sous la révolution le Palais Royal sert de cadre à la vie politique, sous le directoire  c'est le cadre de la vie Mondaine.
Il va épouser à Paris le 21 août 1846 une française Henriette Leclerc née en 1828.
Thomas s'est installé Galerie de Beaujolais, mais cette galerie n'a rien a voir ou presque avec les vins, mais avec Louis-Charles d’Orléans, Comte de Beaujolais, qui est est un prince  français, né le 7-10-1779 à Paris au Palais Royal, il était Dernier des enfants de Louis Philippe d'Orléans 

Je n ai pu trouver de poinçon de Thomas Fontana de 1840 ou alentour,et pourtant il dut en avoir un pour pouvoir fabriquer, le poinçon relevé est celui de son fils Charles  et il a été insculpé le 7/10/1882, mais avant???





En 1854 Thomas Fontana  n' a encore qu' une seule arcade du palais Royal, il est entouré de restaurants ,de joailliers orfèvres, de parfumeurs, et comme nous le verrons plus loin, il est près du célèbre Café de la Rotonde


Le café de la Rotonde  l'endroit ou il fallait être vu. document"BNF"




La Galerie de Beaujolais à l heure actuelle




Pour retrouver l'époque, s' il y a bien un lieu qui existait quand Thomas Fontana  s'installa galerie de Beaujolais au Palais Royal, c'est Le Grand Véfour; d'abord Café de Chartres, ouvert en 1784, il devient après la Révolution un restaurant. Jean Véfour, dit le « Grand Véfour », qui le  racheta à partir des années 1820 et en fit un restaurant à la mode, fréquenté par les personnalités du Tout-Paris au cours du XIX ° siècle. Il est racheté en 1948 par Raymond Oliver qui relance l'établissement ; le restaurant redevient un lieu de rendez-vous mondain.




La maison de vente Pierre Berger situe ces deux bracelets de Fontana  entre 1850 et 1860

 La famille Fontána crée deux sociétés successives en 1861 et en 1871, correspondant à une succession et à une adjonction d'associé. Chacune, dotée de 2 millions de francs, dure dix ans, et le capital de cette joaillerie située au Palais-Royal, est, à chaque dissolution, égal ou supérieur au capital de départ. L'affaire, très prospère, reste aux mains des fondateurs qui deviennent commanditaires, la gérance étant reprise par ceux qu'ils désignent comme successeur  (thèse de Jacqueline   Viruega)




Le 28 aout 1854 , Thomas s'achète un terrain à Neuilly



Le journal "la Cote des montres" date cette Châtelaine de 1860, y a t il un poinçon? , une date?, une datation est très difficile car la plupart des bijoux que j ai pu trouver sur le net  étaient dans des écrins Fontana mais les commissaires priseurs ou les marchands n ont pas relevé de poinçons.




Mais heureusement, Antiquorum a revendu cette montre et nous la décrit ainsi:
Ducal Coronet Lassalle & Cie, Paris, revendu par Fontana Frères, Palais Royal, Galerie de Valois 22-23-24, Paris. Fait pour une Duchesse "C.N.", vers 1860. Fine et rare, montre en or 18 carats et émail polychrome, jaspe et perle avec montre châtelaine. Accompagné de la boîte en cuir d'origine équipée.

Parfait sauf la date car Fontana Frères c'est au plus tôt, fin 1881, et surtout , elle a été fabriquée en Suisse.




Durant leur carrière Thomas et Charles ont été souvent victimes d'escrocs

1860


1860 Journal La Presse


1860 le 2 août dans "la semaine illustrée"


Thomas Fontana meurt en 1861 à 44 ans, c'est jeune, et son fils Charles André Fontana n'a que 12 ans . Mais tout est fait pour que la maison reste dans le Lignage des Fontana, En 1861,  comme son fils était trop jeune pour diriger l'entreprise, le contrôle fut confié à ses neveux Joseph Fontana et Alexandre Templier, ce sont donc ses neveux qui lui succèdent 

Si la maison depuis sa création a changé d'abord d'immeuble, ensuite de quartier, afin de se rapprocher du centre des élégances parisiennes, elle n'a jamais connu de maître, en dehors du lignage des Fontana. Elle n'a jamais cessé d'être dirigée par les descendants du fondateur Thomas Fontana. 

Ce sont les neveux de ce dernier, Alexandre Templier et Joseph Fontana, qui ont succédé à Thomas le fondateur mais ils sont aidés par Charles Fontana le frère de Thomas marié a Lucrece Spinelli, ce sont donc de son coté Alexandre  Templier, et Joseph Fontana né en 1839 et de l autre Henri Eugène Fontana  né en 1852 qui vont assurer la transition jusqu'a ce que Charles André Fontana  le fils de Thomas puisse rentrer dans la société.

Alexandre Templier né en 1825 a Paris VI avait épousé la fille de Lucrece Spinelli  Jeanne Philomene Fontana née à Sagno en Suisse.Alexandre Templier est le fils de Nicolas Templier et de Jeanne Tottet
Plus tard nous verrons que c'est le fils de Henri Eugene Fontana devenu notaire qui reprendra l affaire.

Pour les Templier: Alexandre Templier avait deux cousins germains, bijoutiers comme lui, l'un, Louis Templier(1830-1906).
établi en magasin, faubourg Montmartre, de 1858 à 1868, eut lui-même trois fils appartenant à la corporation : l'aîné, Henri Templier, marchand joaillier (aujourd'hui en société avec M. Hallingre, a réuni rue Royale les maisons Edmond Lefebvre, Dupuy et Gabriel à la sienne) ; Joseph Templier
est fabricant joaillier rue Saint-Honoré, enfin Eugène Templier est bijoutier en doré, rue Aumaire.
Le second cousin de Charles, Alexandre Templier ( 1831 1905), a longtemps fait partie, comme associé et directeur, de la maison Charles Fontana, rue Royale ; depuis sa mort, son fils Jules lui a succédé. (Vever)


Petite généalogie pour comprendre les deux familles

 La famille Fontána crée deux sociétés successives en 1861 et en 1871, correspondant à une succession et à une adjonction d'associé. Chacune, dotée de 2 millions de francs, dure dix ans, et le capital de cette joaillerie située au Palais-Royal, est, à chaque dissolution, égal ou supérieur au capital de départ. L'affaire, très prospère, reste aux mains des fondateurs qui deviennent commanditaires, la gérance étant reprise par ceux qu'ils désignent comme successeur  (Jacqueline Viruega)



1860



1865



Ce collier est conservé au musée du Petit Palais à Paris, l un des rares beaux musées gratuit


D' ou l'importance des poinçons
Ce collier et les deux photos qui précèdent , nous montrent qu'il est dans un écrin de Charles Fontana et Cie et avec comme adresse deux arcades du Palais Royal, mais il a été fabriqué par le grand Eugène Fontenay (1823-1887)
C'est le Musée du Petit Palais qui date ce bijou de 1865,mais  l' écrin est noté Charles & Compagnie
La société formée après la mort de Thomas était la "T. Fontana et Cie", au 94 et 96, galerie du beaujolais .la société Charles Fontana et Cie n'existait pas, donc je situerais ce bijou  au mieux en  1871 et plutôt vers 1882
Vever l indique précisément:
MM. Joseph Fontana, son neveu, Alexandre Templier, son neveu par alliance, et ses autres héritiers qui, sous la raison sociale T. Fontana et Cie, assurèrent la bonne marche de la maison. Charles Fontana y entra en 1867 et en prit la direction en 1871 ; il conserva toutefois comme associés les
anciens collaborateurs de son père.





Naissance de Paul fils de Joseph Fontana




Difficile a dater cette broche que je situe vers 1870-1875 la maison Millon la décrit ainsi.
Délicate boche FONTANA en or rose 18k (750 millièmes) et argent (925 millièmes) habillée de diamants taille ancienne.Poinçon de maitre Fontana.(Lequel ?) Poids brut : 10,2 g Élément de chaîne et pique pour chignon fourni dans écrin d'origine.



Mais Heureusement!!!!un ami antiquaire en Joaillerie
GORKY ANTIQUITES SARL. Varujan KRISYAN. Bijouterie - Joaillerie. Coordonnées. 18 rue Duphot 75001 Paris France. http://www.gorkyantiq.fr/  me précise que le poinçon :incomplet commence par CH donc Charles Fontana et Cie  donc a partir de 1881





La  maison Fontana devient rapidement l'une des plus importantes de ces galeries célèbres et si fréquentées. Sa prospérité est telle que les locaux qu'elle occupe ne lui suffisent plus. Après la guerre de 1870, obligée de s'agrandir, la maison Fontana achète, pour y établir son magasin ainsi que son atelier, l'immeuble des Frères Provençaux. 
Les Frères Provençaux ! C'est l'enseigne d'un restaurant qui a été fort à la mode au début du siècle.dernier. Il s'était établi au Palais-Royal vers 1805. Ses salons étaient décorés avec une véritable prodigalité d'or et de glaces qui s'harmonisaient avec les uniformes richement brodés des officiers du Ier Empire, clientèle habituelle de ce restaurant fameux. Désormais, ce sont les bijoux de Fontana qui vont mettre leur éclat dans ces salons.



Fontana était donc resté de 1840 à 1872 dans son premier petit  magasin, occupant une seule arcade le 94, en rachetant le restaurant des frères provençaux,  il s'adjoint les numéros 96, 97 et 98. et finira par acheter l immeuble.



Le grand Café de la Rotonde à coté de Chez Fontana, il le marquait sur ses écrins

Cliquez sur toutes les photos pour les agrandir

En agrandissant cette photo , on découvre au centre les toiles du grand café de la Rotonde, Fontana occupait les arcades à droite



La maison Artcurial a revendu ce diadème en argent (800/1000°) et or jaune  (750/1000°) formé d’une ligne surmontée d’une chute de motifs fleur delysés, alternés de barrettes en  fil  couteau, ornés de diamants taillés à l’ancienne en serti clos ou à griffes (pouvant se transformer en collier), armature en argent 
Exécuté vers 1870  Dans un écrin de la maison FONTANA en maroquin aux petits fers chiffré N.R. surmonté d’une couronne de comte Diam. : env. 55 cm, Poids brut : 126,32 g

Je pense que c'est le Comte De la Ruelle  qui avait épousé Madame De Nieule.

C'est en 1871 que Charles fils de Thomas le Fondateur  agé de 22 ans prend la direction, aidé d'Alexandre Templier et de Joseph Fontana.




1874



a yellow gold bracelet modelled as a cuff, secured with a natural pearl button, by Charles e.Fontana & Cie, Paris, circa 1875.Contained in its original silk and velvet lined leather cas 
Maison Wartski Londres, la maison n'a pas relevé le poinçon de maître!!




Mais sur l' écrin il est noté deux N° d'adresse postale, donc deux arcades, et surtout , il est noté dans l'écrin "Près de la rotonde"



Broche trembleuse  florale en diamant, par Fontana, (d'après la maison Bonhams qui l'a revendue) vers 1875
Le diamant de la fleur est taillé en  forme de coussin montée en trembleuses le principal diamant taille brillant, pesant 3,78 carats, entouré d'une bordure en diamant taille rose, sur un ensemble de feuilles avec des diamants de taille similaire, montés en argent et or, , marque de fabricant, marques françaises assorties, accompagnées de broche supplémentaire et de garnitures d'ornement pour cheveux, longueur 10,0 cm, étui avec inscriptions en relief, 'CF', Charles Fontana & Cie, 96-98 Palais Royal , Paris
En 1875 Fontana Charles était au 96 galerie de Beaujolais. 
En 1888 Charles Fontana et Cie occupait le 96 et 98 de la galerie du beaujolais et en 1875 la société Charles Fontana et Cie n'existait pas, C'est en 1882 après le départ de son cousin Joseph Fontana que Charles fondera sa société.
Donc je situerais ce bijou en 1887-1888.




La maison Bonhams a revendu ce bracelet de Fontana 
Bracelet en diamants et perles de la fin du XIXe siècle, par CH Fontana & Cie, vers 1875
Le bracelet articulé composé d'une série de feuillages en forme de losange et de coussin en forme de coussin avec des boutons de perle, à fermoir caché, monté en argent et or, marque de fabrique CF & Cie en losange, marques françaises, perles non testées, longueur 19.0cm ., l'écrin du fabricant.




Bonhams est une excellente maison , mais j ai un doute quant à la date de fabrication de ce bracelet pour l année 1875, Bonhams a rélevé un poinçon "CH et Cie" dommage qu' il ne nous indique pas le différend observé car si c'est une fontaine, ce poinçon ne date qu'a partir de 1882



Je l ai déjà signalé que, Thomas s'installe a Paris en 1840 et comme fabricant joaillier, il devait avoir un poinçon de Maître, de plus il avait un atelier a Bordeaux avant 1840 et devait avoir son poinçon ou peut être a t il pu le transférer sur Paris (si personne n'avait les même initiales)




1875




Maitre Beaussant a revendu ce Collier draperie en or jaune 750 millièmes supportant en pampille des motifs géométriques et de forme poire simulant des épis. XIXe siècle. car l écrin en forme indique la Maison Fontana Frères au Palais Royal donc ce serait après la séparation en 1881 et avant leur installation en 1893 au 7 rue de la Paix
Nous avons vu plus avant un collier proche et un écrin très proche sauf le libellé de la Maison
De même le style, dommage que Mtre Beaussant n'ait relevé le poinçon de Maître qui pourrait bien être celui de Fontenay
Descriptif de Maitre Beaussant: Collier draperie en or jaune 750 millièmes supportant en pampille des motifs géométriques et de forme poire simulant des épis. XIXe siècle.Longueur: 38,5 cmPoids: 63 g
Dans un écrin en forme de la Maison Fontana.

C'est vraiment le Style de Eugène Fontenay
Bibliographie: pour des modèles approchant par Fontenay, Vever, pages 173 et 393. ci dessous



Donc et nous le verrons pour d'autres bijoux, Les Fontana achetaient et faisaient fabriquer par d' autres que leur atelier, d' ou une fois encore l importance de relever les poinçons:


Voir l article trop court que j avais réalisé sur Eugene Fontenay:






Journal le Gaulois de 1879, Charles Fontana participe activement et souvent à des oeuvres de charité

En juillet 1878, l'orphelinat fondé en 1866 par l 'abbé Roussel connaît de graves problèmes de trésorerie. Il est alors sauvé grâce à une souscription organisée par Saint Genest  journaliste au Figaro
J ai vérifié  Le comte de la Rochefoucauld (qui est mort jeune) est bien de la même famille que Juliet Weir de la Rochefoucauld qui écrit de nos jours de  magnifiques livres sur la joaillerie voir Amazon:
https://www.amazon.fr/s/ref=nb_sb_noss?__mk_fr_FR=%C3%85M%C3%85%C5%BD%C3%95%C3%91&url=search-alias%3Daps&field-keywords=juliet+Weir+de+la+rochefoucauld&rh=i%3Aaps%2Ck%3Ajuliet+Weir+de+la+rochefoucauld


Ce bracelet a été revendu par Maitre Rouillac Tours, Vendôme ou Paris: avec comme légende:

BRACELET articulé en or jaune orné en cabochon d'un GRENAT (?) sur une ligne de 32 diamants. La pierre centrale transformable en broche, au moyen d'un mécanisme en or jaune.
Maison Charles Fontana, vers 1870-1881.
Dans son écrin en cuir à secret de la maison "Ch. Fontana & Cie, Palais Royal 96 à 98 Paris", monogramé BM avec un couronne de Marquis.
Diamants env. 1,6 ct. Diam. bracelet 5 cm. Poids brut 26,5 g.




Je daterais plutôt ce bracelet des années 1882-1885 car Charles Fontana & Cie possède 2 arcades au Palais Royal, c'est ce qui apparaît sur cet écrin




Maitre De Baecque a revendu ce bracelet Bracelet "Jonc" ouvrant ancien en or rose, datant des années 1800 environ: Maitre De Baecque nous indique que la partie supérieure en or gris à décor ajouré de motifs floraux sertis de diamants taillés en roses alternés de diamants taille ancienne, ils sont soulignés par deux rangs de diamants taillés en roses.Travail français du XIXe siècle
Très bon état de conservation. Dans son écrin d'origine à la forme de Fontana à Paris,  
Poinçon de maitre: T.C. avec clef tournée à gauche






orfèvre
auteurCléricetti, Thomas
patronyme(s)Cléricetti
prénom (état civil)Thomas
professionFabricant bijoutier
initialesT.C.
symbolesune clé en sol
n° de garantieA9517
n° de préfecture9863
date d'insculpation13 septembre 1882
date de biffage18 avril 1893
lieu(x) d'activité75
Paris
adresse de l'atelier11 rue de Beaujolais

Le bracelet aurait été offert par la princesse Clémentine d'Autriche (probablement Margareth Clémentine d'Autriche (1870-1955)) à la grand-mère du vendeur, Mademoiselle Marguerite de Grenaud, épouse de Henri Tachet des Combes (Grand officier de cavalerie à la cour d'Autriche)
Ce ne peut être 1800 puisque Thomas Fontana ne s est installé qu 'en 1840 et comme Thomas n'a vu son poinçon insculpé qu en 1882, c'est  postérieur à 1882.
Il est intéressant  de voir le nom de Cléricetti  associé souvent à Fontana , certainement de la famille de Maria Clericetti , mère de Thomas Fontana.


En 1882, Joseph Fontana quittait ses cousins et créait avec son frère   Giacomo, établi galerie de Valois depuis 1877, la maison Fontana frères. Quant a  F. Boucheron, il était tout jeune encore lorsqu'il sortait en 1858 de la maison Tixier--Deschamps, pour fonder galerie de Valois une maison de joaillerie-bijouterie; il occupait successivement une, deux, puis quatre arcades des numéros 151 aà154, et les amateurs du beau connaissent la réputation qu'il a su se faire dans le monde entier (livre le Palais Royal de Roger Sandoz)
Ils fondent la société "Fontana Frères"



Sotheby's a revendu ce très beau bijou qui peut se combiner en plusieurs bijoux
Ce peut etre un devant de corsage, une Tiare, un collier!!!

Conçu comme un bouquet floral composé de trois fleurs, serties de diamants circulaires et roses, accompagné d'une circonférence intérieure de cadre de diadème 190mm, deux accessoires de collier, broche, pendentif, épingles et accessoires de cheveux, ecrin, Fontana Fres, Galerie de Valois , 122, 123, 12, Palais Royal Paris.
Donc aux environs de 1882




Nous savons que l observation des poinçons est difficile (effacés, incomplets, illisibles, non répertoriés)  par exemple ce joli bracelet Bracelet "serpent" articulé en or jaune 18k (750) serti sur la tête d'un péridot rehaussé d'un entourage de diamants taillés en rose. Epoque XIXème Dans un écrin Fontana Fils 62.2gr  revendu par la maison Aguttes,  mais l ecrin Fontana Fils, il ne me semble pas avoir vu cette appellation, mais......Fils , les miroiteries Fontana fils? , l architecte du 16 eme siècle?



Fontana est membre du conseil de l'école des arts décoratifs de l union centrale des arts décoratifs, que de noms connus sur cette page comme monsieur Bouilhet (Christofle)


Là encore,  la maison Aguttes, (excellente maison) nous explique que cette pendulette date de 1880 Ch.FONTANA & Cie Vers 1880 Belle pendulette en laiton doré et décor émaillé. Cadran émail, chiffres arabes, aiguilles feuilles. Mouvement à ancre 8 jours, freq 18000 alt/h.Balancier porte échappement visible.3 faces émaillées de décors floraux.Fonctionne, bon état. Ecrin d'origine.
Mais si l'écrin est bien d'origine, la maison Ch Fontana & Cie ne s'est installée 13  rue Royale qu'en 1896




Et comme il est dit "Et cependant, la glace avait 10 millimetres d 'epaisseur!!!!!"

Joseph Fontana et Giacomo Fontana, les fils de Charles Fontana le frère de Thomas,  quittent la maison en 1881. Viennent ensuite, toujours associés à Charles Fontana, le fils de Thomas le petit-fils et le petit-neveu du fondateur, André Baudrier et Jules Templier, qui assurent la continuité de la lignée, tout en maintenant la solide réputation de la firme qui leur a été léguée




Voici un écrin de Fontana Frères , ils sont désormais installés au 7 rue de la paix en 1893 , Pour  Nice  je n'ai pas la date , mais l avenue Masséna abritait tous les grands joailliers avant et après la guerre de 14-18,  en 1912 par exemple La Maison Gompers, qui était apparentée aux Lacloche , revendit son affaire de l'avenue Masséna à Van Cleef & Arpels.




Revendu par Maitres  Couteau et Begarie
Un important pendentif en or, serti en son centre d'un diamant de taille ancienne monté en serti clos au centre d'un décor en corbeille finement garni de petits diamants de taille ancienne et de taille 8/8, soutenant cinq pampilles piriformes articulées. Deux chaînes mobiles, reliées à un motif feuillagé muni d'une bélière ouvrante sont amovibles. L'élément central peut alors, avec l'apport d'un système à vis être porté en broche. Avec sa fine chaîne réglable en longueur. Travail de la Maison FONTANA frères, 7 rue de la Paix, fin XIXe, début XXe. Dans son écrin en maroquin et velours. (Tournevis abimé). Poids des diamants: Diamant principal: environ 3,50 carats. Diamants sur la monture: environ 7 carats. Poids du pendentif: 25 g Poids de la chaîne: 2,70 g Poids du système broche: 4,80 g Hauteur (avec les pampilles): 9,20 cm Largeur: 5,90 cm La maison FONTANA frères, fondée par Joseph et Giaccomo FONTANA s'établit à Paris en 1877 galerie de Valois, puis au 7 de la rue de la Paix.

La maison Fontana Freres a été crée en 1882 après la séparation d'avec Charles Fontana et elle s'installe au 7 Rue de la Paix en 1893 






Collier revendu par Christie's qui le date de 1875, il est long de 39,0 cm. (Section de 2,0 cm se détachant  pour le raccourcir), dans son étui d'origine en cuir bleu estampillé Ch. Fontana & Cie, Palais Royal, 96 a 98, Paris.
Avec la marque de joaillier pour Charles Fontana & Cie

Je rappelle que Fontana, dont la maison fut parmi les meilleures, avait occupé de 1840 à 1872 l'arcade 94 de la galerie Beaujolais; a cette époque, ses successeurs, MM. Charles Fontana et Cie, s'installèrent dans l'ancien restaurant des Frères Provençaux, aux numéros 96, 97 et 98. En 1882, M. Giacomo Fontana quittait ses cousins et créait avec son frère M.Joseph Fontana, établi galerie de Valois depuis 1877, la maison Fontana frères..

J ai expliqué qu'au décès de Thomas  Fontana,  Henri Eugene Fontana était désigné par Thomas comme un des gérants de la société en attendant que Charles soit majeur. Henri Eugene, une fois notaire, resta dans la société et apparemment , quand un client ne savait à qui léguer des biens, il faisait un legs a la Société générale d'ouvriers Bijoutiers Joailliers par l intermédiaire des Fontana

Legs Meunier.
Aux termes de son testament olographe, en date du 27 mars 1884, déposé en l'étude de Me Fontana, notaire à Paris, M. Jean-Théophile Meunier, en son vivant demeurant à Paris, rue des Abbesses, n° 50, où il est décédé le 30 juin 1884, a notamment fait les dispositions suivantes :
« Après le décès de ma veuve je donne et lègue à la Société des artistes peintres, etc. (baron taylor) dont je suis sociétaire, la nue-propriété de la moitié des valeurs mobilières déposées par moi à la Banque de France ou au Comptoir d'Escompte (rue Bergère)xxxxxxxxxx Mes héritiers ci-dessous désignés en recevront l'usufruit à titre de rentes viagères dans les proportions ci-dessous indiquées.
« Je donne et lègue à la Société des ouvriers Joailliers, cette société dont je ne sais le titre exact sera désignée par Messieurs Fontana et Templier joailliers sociétaires, la Deuxième moitié de ces mêmes valeurs dans les mêmes conditions ci-dessus énoncées pour la Société des peintres (Baron Taylor).
« Une vente sera faite de tous les biens restant par les soins et au profit de la Société des artistes peintres sculpt. &ca (Baron Taylor), l'usufruit appartiendra à titre de rente viagère à mes héritiers dans les proportions ci-dessous indiquées en plus de la totalité des autres rentes viagères.
« Fait ce 27 mars mil huit cent quatre-vingt quatre. »




Dommage que la photo ne soit pas nette, ce collier a été expertisé par Mr Portier, c'est un collier draperie pouvant former bracelet, en or gris 750 millièmes, composé d'une ligne de diamants taillés en rose, le centre supportant vingt-cinq pampilles, chacune ornée d'un diamant de taille ancienne en chute. XIXème siècle. Longueur : 35,5 cm. Poids brut : 31,5 g. Dans un écrin de la Maison Ch. FONTANA & Cie, 13 rue Royale à Paris donc après 1893



La Maison d'Encheres Bonhams a revendu cette merveilleuse pièce en 2007

Un ornement de corsage en diamants, français, seconde moitié du XIXe siècle
Grande fleurs serties de vieux diamants taille brillant et rose, les trois fleurs montées en trembleuses  parmi les feuilles et les bourgeons, diamants d'environ 5,65 carats au total, Poinçons d état, numérotées, peuvent être converties en diadème, collier, divers pendentifs, broches et ornements de cheveux avec les accessoires fournis, coffret ajusté par Fontana Fres, Galerie de Valois, 122, 123, 124, Palais Royal, Paris
NOTES DE BAS DE PAGE
  • En 1881, la firme renommée, Fontana, était dirigée par Charles et Giacomo, les fils du fondateur original. Ils ont échangé comme Fontana Frères et avaient des locaux au Palais Royal. À partir de 1893, ils déménagent au 7 rue de la Paix.

C'est bien la maison Fontana frères qui était située Galerie de Valois  et je situe ce bijou aux alentours de 1885 en revanche mon article explique qu'a la mort de Thomas Fontana le fondateur de la maison, Charles n 'avait que 12 ans , ce sont donc deux cousins Joseph et Henri Eugene qui gérèrent l affaire jusqu'a sa majorité, Charles  André les garda auprès de lui et ce n'est qu'en 1881 que Charles se sépare 'avec  Joseph et ce n'est qu 'a cette date que Joseph s'associe avec Giacomo et fonde la maison Fontana Frères




La maison Artcurial a mis au catalogue de sa vente , ce collier, je reproduis le texte: FONTANA & CIE 
Collier draperie en or jaune orné, sur deux chaînes tressées, de dix rosaces en chute ornées chacune d'une perle fine dans un entourage de festons ou d'ogives émaillés noir et d'entrelacs, les trois motifs centraux retiennent des poignards et des perles fines en pampille. (Manques). Dans son écrin de la Maison Fontana & Cie Palais Royal. Fin du XIXe siècle. Long. : 40,5 cm. Poids brut : 56,5 g. Maison dont les archives sont conservées par Chaumet .

C'est donc antérieur à 1893 je dirais 1875 mais.....

Ce même collier a été revendu a nouveau par la maison Couteau Bégarie



Avec comme légende:Collier en or 18K (750°/°°), composé de deux chaînes maillons colonne scandées de motifs en or ajouré et émaillé, sertis de petites perles (non testées).Travail français de la fin du XIXe siècle.
Dans un écrin de la Maison Fontana.Poids brut: 56,7 g

En revanche en agrandissant la photo on voit sur l écrin que  l adresse de l'écrin est rédigée ainsi
Ch Fontana & Cie,  Palais Royal 93&94 près de la Rotonde (le grand café)  Le magasin est grand avec 2 arcades ce serait donc  avant 1875 car j ai montré qu' en 1875 Charle Fontana était au 96 . Il avait donc en 1875 3 arcades au Palais Royal





Nous avons une date précise , car j'ai tiré cette annonce du Didot Bottin de 1888 et nous observons que les deux maison Fontana& Cie et Fontana Frères sont bien au Palais Royal.



C'est une photo de 1889 du Palais Royal de nos jours "Conseil d'Etat"







Un service service à desserts en vermeil et en nacre pour dix-huit personnes fabriqué par Pierre François Queillé; vendu au détail par Ch. Fontana & Cie, Paris,
Comprenant: 18 fourchettes, 18 couteaux à lame d'argent, 18 couteaux à lame d'acier et 18 cuillères, chiffre DT




Pour une fois que nous avons un poinçon d'un fournisseur de Fontana , autant ne pas s'en priver, c'est celui de Pierre François Queillé  Orfevre  Predecesseur de la Maison Lappara *




1890




1891 photo des jardins du palais Royal, on voit au fond, au centre le café de la Rotonde et c'est sur la droite que Fontana se trouve.


C'est en 1893 que  Fontana Frères dirigé par Giacomo et Joseph Fontana vont s installer au 7 rue de la Paix.



1894 le journal "Le Radical, les bijoutiers sont sur leur garde



En 1894 CH Fontana & Cie avaient un bon apprenti, il fut récompensé  par la Société de protection des apprentis et des enfants employés dans les manufactures et s'installera plus tard a son compte rue Fabert.  


orfèvre
auteurHodier, Auguste
patronyme(s)Hodier
prénom (état civil)Auguste
professionFabricant joaillier
initialesA.H.
symbolesune hache à deux faces
n° de garantieC1590
n° de préfecture13468
date d'insculpation19 juillet 1910
date de biffage26 juillet 1923
lieu(x) d'activité75
Paris
adresse de l'atelier50 rue Fabert





Bonhams San Francisco  a revendu cette bague:Un diamant, un rubis et une bague en or ornée de platine la bague en twinstone avec un ensemble de rubis de forme ovale en face d'un ancien diamant de taille européenne, accentué par de plus petits diamants de taille européenne; avec boîte signée Fontana & Cie, Paris; poids estimé du rubis: 2,00 carats; poids estimé des diamants: 2,15 carats.Pas de date , ni de poinçon mais nous pouvons dater cette bague vers 1900






La maison  Rowan & Rowan a revendu ce bijou récemment
Ravissant ornement et collier en or et argent dans l'étui d'origine de Charles Fontana et Cie, rue Royale, Paris, vers 1875.L'entreprise a prospéré et a été rebaptisée Charles Fontana et Cie en 1871. La société a développé une réputation pour la qualité de leur artisanat et leurs conceptions innovantes. Aujourd'hui, les archives de Fontana appartiennent à Chaumet.Cette pièce délicieuse est typique de la qualité et de la sensibilité du design de Fontana. Un chérubin sobre portant une couronne et un col en or et en diamants taille rose est orné d'ailes d'argent incrustées de diamants taille rose. Le fleuron de la pièce est incrusté d'un rubis. Il peut être porté comme un ornement de cheveux lorsqu'il est attaché à son peigne d'or et écaille de tortue ou comme un collier lorsqu'il est attaché à sa chaîne d'or. Le chérubin mesure 1,5 pouces de long et 3/4 de pouce de large. Le boîtier ajusté est embossé d'une couronne et les initiales MR M. Magnifiquement exécutées et immaculées. 




Mais l' ecrin nous indique que le bijou a été vendu au 18 rue Royale or Charles Fontana et Cie ne se sont installés rue Royale qu en 1896 et au 13




Bracelet perle, revendu par Sotheby's
 Conçu comme une série de mailles ouvragées ornées de bouquets foliacés entrelacés serties de diamants circulaires et roses, rehaussées de perles, longueur environ 190 mm, marques de dosage françaises, étui ajusté par Ch. Fontana & Cie, 13, rue Royal, Paris. 
Donc ce bracelet est postérieur a 1896


Que devenait la maison Fontana Freres?, Joseph Fontana mourut en 1897 puis son frère Giacomo mourut en 1899 et c'est Pierre Fontana le fils de Joseph qui devait approcher les trente ans en 1899, qui leur succéda





Très belle et importante broche trembleuse figurant un papillon aux ailes ajourées. L' étude de Maître Beaussant  nous indique qu'il est entièrement serti de diamants de taille ancienne, ceux du centre et du corps plus importants, ainsi que des lignes de diamants taillés en rose. Les yeux ornés de petits rubis cabochons. Vers 1900. Poids : 46 g Dimensions : 83 x 105 mm Dans son écrin d'origine marqué : "Ch. Fontana & Cie à Paris" dont il manque une partie de l'intérieur. Apparemment pas de trace de poinçon de Maître?



Revendu par la maison Couteau Begarie et associés
Bracelet en or 18K (750/1000°) et argent, articulé de 5 grands maillons quadrangulaires ajourés dans un filet d'émail, chacun centré d'une perle bouton, agrémenté de diamants taillés en roses; reliés les uns aux autres par une ligne de demi-perles. Poinçon de maître. Dimensions : 20 x 2,5 cm environ. Poids brut : 63,6 g. Dans son écrin. (manques) 
Bracelet de Ch Fontana & Cie apres 1896


La maison Tajan a revendu  une broche FONTANA Broche 'Ailes' en platine, les ailes réunies par deux diamants et serties de diamants taillés en rose. L'épingle en or gris. Vers 1900. Non signée. Portable en bijou de cheveux. Dans son écrin à la forme de la Maison Fontana. (Tournevis en fond de boîte)
Poids : 15,3 g (manque l'épingle à cheveux - petit accident et manque deux diamants)
En effet a partir de 1896 Charles Fontana & Cie sont bien au 13 rue Royale, encore une fois c'est  étonnant que ce bijou n'ait aucun poinçon de maître




Montre pendentif en or 750 millièmes et platine 850 millièmes, ronde, cadran doré avec chiffres arabes peints, chemin de fer pour les minutes. Lunette et dos émaillés bleu roi sur fond guilloché rayonnant, double lunette et bélière serties de roses, le fond orné d'un motif appliqué serti de roses.
Cadran signé FONTANA Rue Royale Paris.
Elle est suspendue à une chaine en or 750 millièmes ornée de bâtonnets émaillés alterné de perles, anneaux en platine sertis de rose, fermoirs anneau et mousqueton.
Vers 1900-1910
Poids brut: 41,6 g
Dans son écrin. et revendue par la maison Couteau Begarie



1901 Fontana Frères dans la revue de la bijouterie Joaillerie et Orfèvrerie



1901 Fontana Frères dans la revue de la bijouterie Joaillerie et Orfèvrerie


1901 Commission Historique du Nord


1903 Le bal de l'orphelinat, à l époque ou l'état ne gérait pas tout, que de noms tels Froment Meurice , mais je relève celui de Pierre Fontana de la maison Fontana Frères , qui succeda à Joseph Fontana qui  mourut en 1897 puis son frère Giacomo qui mourut en 1899.



Ce bracelet est en vente au USA chez 1Stdibs :https://www.1stdibs.com




Les pierres ont elles été changées? car la qualité est très mauvaise , ou elles auraient été fournies par le client ?

Il y a cette gravure sur le coté du bracelet  mais personne n'a relevé de poinçons


Le vendeur le décrit: Bracelet Art Déco élégant et intemporel créé par Fontana à Paris dans les années 1920 ( je pense que c'est largement antérieur). Comprend six grands diamants taillés européens totalisant environ 3,0 carats et 205 diamants coupés à l'ancienne, coupés à l'ancienne et anciens diamants, pour un total d'environ 12,95 carats. Le poids total du diamant est d'env. 16 carats .Estampillé d'une marque Fontana Rue Royale et poinçons français pour platine.



Livré dans une boîte française originale. Là je souris, car un ecrin de "Feist " est bien français mais cela n'est pas l écrin original, Quant au prix!!!!!!!



1904 Dans le Journal Le Gaulois



Une bague en platine ornée en son centre d'une émeraude taillée à degrés, montée en serti clos, encadrée d'un double entourage de petits diamants de taille ancienne (quelques pierres sont égrisées). L'anneau cannelé se rattache au panier par un motif en lancette, serti de trois diamants taillés en rose. Poids brut: 6,70 g Travail début XXe siècle. On y joint une carte de la maison FONTANA, représentée par Messieurs FONTANA, TEMPLIER et BERALDI, joailliers 13, rue Royale, mentionnant "Bague émeraude 2 entourages brillants achetée le 16 décembre 1908 pour 2600 ". Laboratoire Français de Gemmologie. Rapport n°202913 du 02/11/2012. Pré-certificat n° BD002167/2, Atteste la seule présence (modérée) d'une substance incolore dans les fissures (huile)

Donc cette carte nous enseigne qu'en 1908, Charles Fontana travaillait bien avec Alexandre Templier  et Jacques Beraldi



1909 le Figaro
cliquez sur toutes les photos pour les agrandir



1909

Une affaire qui fit du bruit, deux escrocs très malins qui non seulement roulèrent Pierre Fontana mais revendirent la marchandise volée à des confrères de Fontana, dès que Mme Gubata fut en possession des bijoux livrés par M. Fontana, elle chercha à les vendre. M. Chaumet, joaillier, lui acheta une perle 7,000 francs, et M. Blum, un collier de soixante et une perles pour 39.000 francs. Me Henri Geraud, avocat de la partie civile, livre un assaut sur  ces témoins, voulant montrer, en vue d'une revendication future, qu'ils furent peut-être imprudents en achetant des bijoux des inconnus.

I,c collier de Fontana a été acheté par M. Blum, qui l'a revendu 41,000 francs à A: Aron, qui l'a revendu lui même 42,000 francs à  Wormser. Mais Fontana  heureusement, a retrouvé les autres bijoux vendus par lui; Mme Gubata n'avait pas encore eu le temps de s'en défaire avant la perquisition pratiquée par les magistrats a l'hôtel de l'avenue Kléber.



1909 dans Le Journal

L affaire fit des gorges chaudes par exemple le journal "Le Rire"
L'extraordinaire histoire de Gubata, l'escroc de l'avenue Hoche, et de sa digne compagne, n'est pas nouvelle. De tout temps, Paris fit bon accueil à ces Rocamboles.
Gubata était cuisinier à Vienne. Il pensa qu'il trouverait à Paris des fourneaux plus lucratifs : ce gâte-sauce ne se trompait pas. Les hôteliers lui refusant la moindre chambre à un louis par mois -. il fallait payer comptant — Gubata loua un hôtel particulier à 120.000 francs par an, payables. plus tard Après quoi, il se transforma en archiduc et s'en fut rue de la Paix où les bijoutiers se disputèrent l'honneur de lui livrer a crédit des colliers de perles de 150.000 francs.
J'ai toujours admiré la naïveté de ces-bijoutiers bien parisiens.
Pas de semaine où ils ne soient « refaits » par quelque rastaquouere qui se dit prince de Sénégambie ou duc de Colorado claro.
Parfois c'est la princesse du Mont-Oural ou la marquise de SaintOuen, mais peu importe. Ces notables commerçants, tous membres du Cercle républicain du commerce et de l'industrie, se confondent en salutations devant le noble seigneur ou la grande dame.
— Un collier de perles à crédit? Mais comment donc!. C'est trop d'honneur pour moi. Et avec ça?
Les bonnes poires! Je ne m'attendris pas sur leurs déconfitures. Toutes mes sympathies vont à Gubata ou à cet extraordinaire René Etienne, dit comte de Chambert qui, lui aussi, après tant d'autres, exploita le stupide gogotisme du grand commerce parisien. Voilà des struggleforlifers bien modernes : ils savent ce que valent notre démocratie, notre égalitarisme, notre républicanisme. M. Poirier est, avec M. Prudhomme, M. Homais et M. Cardinal, le type accompli du Français — tout au moins de celui de la rue de la Paix.
Il y en a d'autres, me direz-vous. Sans doute, mais ils deviennent rares. Le jobardisme est contagieux et l'avenir est a l'homme de génie qui exploitera scientifiquement cette incroyable et submergeante bêtise contemporaine.





Toujours la même affaire savoureuse de l escroc Gubata 1909 dans le Figaro



La Maison Artcurial situe ce collier en 1910, c'est un devant de corsage en or jaune et platine, diamants taille ancienne, j aurais situé ce collier beaucoup plus tôt vers 1880.
Le bijou n'est pas signé, il n'y a pas de poinçon, un écrin avec une couronne de Comte et une indication Provenance Madame De Nieul, épouse de la Ruelle
Alors de qui est ce bijou? seule la maison Chaumet qui possède les archives pourrait l identifier????,

En revanche ce bijou est passé en vente chez Sotheby's
De conception ouverte à volutes, serti de millésimes européens, taille unique, diamants en forme de coussin et de rose, reliés par un couteau, montés en platine et or, longueur d'environ 480mm, import français, titrage et marques de fabrique, boîte ajustée estampillée Fontana Frères, gravée des initiales «NR» surmontées d'une couronne d'Earl.

C'est donc au vu d' un écrin ou le collier s'ajuste, que l'expertise s'est faite pour ce  bijou de Fontana Freres, puisque Sotheby's a relevé  Fontana

J ajoute que l ecrin m'a permis de faire une recherche pour expliquer les initiales et la couronne Comtale, a mon humble avis , il s'agit de :
Monsieur le Comte Paul Louis de la Ruelle



Né le 19 novembre 1881 - Quai Voltaire N° 23 - Paris VIIème, 75107, Paris, Île-de-France, France
Décédé peut-être le 15 février 1940 - Sainte-Pazanne, 44186, Loire Atlantique, Pays de la Loire, France , à l’âge de peut-être 58 ans
Conseiller Général de Loire Inférieure, Chevalier de la Légion d'Honneur.
Ses parents étaient  Leon Barthelemy de la Ruelle et Jeanne Joséphine de Montesquiou Fezensac
Paul de la Ruelle s'est marié le 16 mars 1921 a Paris XVI eme avec "Georgette Thomine Germaine Poute de Nieul."

Ce qui pose un petit probleme de datation du bijou, Mr le Comte  a offert ce bijou a sa femme ou à sa fiancée "Madame Poute de Nieul" ce qui exlique les initiales N.R sur l'écrin mais dans ce cas le bijou daterait de 1921??? mais ce n'est pas le style de l époque chez Fontana frère.
Serait ce un bijou de famille  et Mr le Comte se marie à 40 ans en ajoutant les initiales sur l écrin de la mariée?



Montre or jaune de dame avec miniature en émail et diamant motif violette et broche aux environs de 1910


Une paire de paniers en métal argenté revendus par Sotheby's  evrs 1910
De forme ovale évasée avec jantes torsadées et poignées cannelées bifurquées et rubanées, corps en treillis ornés de rinceaux foliacés, doublures en verre rubis, dessous gravé en dessous de 'Ch. Fontana Cie, Rue Royale, Paris
50,4 cm., 19 3/4 po de long





Broche-barrette en or jaune, ornée de trois petites perles dans un ovale serti de roses, le centre souligné de saphirs calibrés. Poinçon de maître. Travail français, vers 1910. Dans un écrin de la maison Charles Fontana. Long.: 4,8 cm. Poids brut: 3,8 g Revendue par la maison Couteau Bégarie


1910 d apres la maison Bonhams qui a revendu cet ensemble. Bonhams le decrit ainsi:

A pair of belle époque diamond pendant earrings, French, circa 1910
chacune est conçue comme un vieux diamant , pesant 3,21 ou 2,82 carats, suspendu à une barre en fil  couteau avec un petit diamant ancien taillé  et un autre ancien diamant taillé  les bornes se détachent avec le tournevis original fourni; avec bague de fixation pour accueillir également des diamants; avec des marques de dosage françaises; un avec non. 59896; avec boîte d'origine signée Ch. Fontana & Cie. 95 Palais Royal, 98 Paris; diamants restants pesant environ: 1,40 carats au total; monté en platine; 

Mais si la boite est noté 95-98 palais Royal, ce ne peut être 1910 car il n'y a plus aucun Fontana a cette date au Palais Royal le dernier est parti en 1896 au 13 rue Royale, donc cet ensemble date d'avant 1896 et non 1910.




Ce livre traite des grandes affaires contemporaines mais avec un peu de retard  car ci dessous Charles Fontana était membre de cette société en 1887 et donc 7 rue de beaujolais




Cette affaire dans laquelle les Fontana s'était fourvoyés meriterait d être traitée, mais cela nous éloigne du sujet joaillerie


1914  C'est la maison Antiquorum qui a revendu cette étonnante et adorable montre au cadran peint  
Fontana & Cie, 7 rue de la Paix, Paris, n ° 34334. Fait vers 1914. Très fin, très rare et précoce, or jaune 18 carats, forme tonneau incurvée Lady's s, montre avec cadran peint à la main signé Deville  



L 'écrin d'apres Antiquorum est signé Ch.Fontana et Cie

Pièce exceptionnelle mais là, encore si c'est Fontana & Cie,  mais ce ne peut être rue de la Paix, or Antiquorum  note trois fois Fontana & Cie ce qui serait  Rue Royale??




26-3-1919 les fiançailles de Simone Artus avec Gérard Fontana  qui sera (je pense) le dernier des Fontana joailliers.



1920 dans "le Journal"  on recherche, si vous connaissez le propriétaire du coffre?????



De la difficulté de s'y retrouver, Maitre Beaussant a revendu ce beau bracelet rigide ouvrant, en or et platine, très beau serti d'une ligne de dix-sept diamants de taille ancienne en chute. Travail Français, vers 1920. Dans un écrin de la Maison FONTANA. Poids brut : 22 g, mais quelle maison , il est vrai qu'en 1920 il ne reste qu' une maison Fontana , mais personnellement, je trouve que ce travail est antérieur à 1920 et l'écrin c'est bien (déja ça), mais cela ne veut rien dire!!!Alors quel poinçon?

D autant que ci-dessous!!! on dirait "le même"


FONTANA FRÈRES
Bracelet jonc ouvrant en or jaune 18 K (750 °/°°) serti d’une ligne de 17 diamants de taille ancienne sertis sur argent.
Dans son écrin à la forme et portant inscription : Fontana Frères, Palais Royal, Galerie de Valois 122,123,124 Paris
Poids brut : 18 gr.


La maison d 'enchères Millon n'a pas observé de poinçon de maitre , mais!!!c'est Fontana 122/123/124 galerie de Valois et non galerie de Beaujolais . or   Fontana Frères a été installée au Palais Royal de 1882 à 1893 avant d'aller s'installer au 7 rue de la paix.




Maitre Gerald Richard, a revendu ce bracelet de FONTANA CH. Bracelet souple en platine mailles ovales ornées de diamants et perles. Poids : 14g Dans son écrin. à la forme du bracelet de la maison CH. FONTANA 13 rue Royale Paris Longueur 18,5 cm. Poinçon tête de chienChez Maitre Guillomot Richard à Villefranche sur Saone




Katy Vignati est expert Joaillier à Lyon elle date ce bracelet de 1920, pas de poinçon de maître mais le bracelet s adapte parfaitement à la découpe de l écrin.




Et pour ces bijoux Maitre Millon ne nous explique pas grand chose: Ravissante paire de boutons de manchette en or gris. Chaque motif à décor géométrique est orné d'une plaque en onyx carrée. Elle est ponctuée au centre d'un diamant calibré. On y joint une paire de boutons de plastron, reprenant le même décor. Travail français du début du XXème siècle. Dans un écrin en cuir de la maison «FONTANA». Poids total: 11,6 g
De quel Fontana? quel poinçon, etc 



1921



1921  la revue "Renaissance de l art et des industries" publia cette photo de ce beau diadème avec le texte ci dessous. a propos de Fontana Frères Rue de la Paix

la maison Boucheron et quelques autres, la maison Fontana a pris naissance au Palais-Royal, dans la galerie Beaujolais, où Thomas Fontana avait débuté modestement en 1840, et avait agrandi successivement ses magasins d'un nombre croissant d'arcades, devant la prospérité de
ses affaires. A sa mort en 1861, son fils Charles étant trop jeune pour lui succéder, son neveu Joseph Fontana, et son neveu par alliance Auguste Templier, associés à ses autres héritiers, assurèrent la bonne marche de la maison. L'association continua après 1871, lorsque Charles Fontana eut pris la direction de la maison, mais à l'expiration de la société en 1881, Joseph Fontana reprit sa liberté et fonda une nouvelle maison avec son frère Giacomo Fontana, qui était établi depuis quelques années à la Galerie de Valois. En 1893, quand le Palais Royal eût perdu la faveur du public, les frères Fontana transportèrent leur maison rue de la Paix, n° y, et y moururent : Joseph en 1897, Giacomo en 1899. M. Pierre Fontana, fils de Joseph, est aujourd'hui leur successeur.
Peu de maisons, comme on le voit, ont de plus belles annales.Tant au cours des années où il travaillait avec son père et son oncle que pendant celles de sa direction personnelle, M. Fontana a vu la bijouterie passer par bien des étapes successives. Il a connu la période voisine de l'Exposition de 1878, où le métier n'était pas encore dégagé du goût second Empire. Il a vu les premières tentatives de renouvellement des modèles, à la fin du siècle, puis l'effervescence mal ordonnée du modem style, suivie de cette belle période, disciplinée et élégante, qui. a précédé la grande guerre. Il assiste aujourd'hui — non sans quelque regret, on peut l'imaginer, — à la défaveur de la clientèle pour le bijou artistique, au règne despotique du brillant, de la pierre ou de la perle, indépendamment de tout mérite de monture.
Si, comme ses confrères, il sacrifie aux dieux d'après-guerre, on peut croire que ses préférences d'artiste vont au bijou, savamment et artistiquement composé, dans les belles traditions du métier, où son père et son grand oncle ont laissé un nom si justement estimé.




Un étui à cigarettes français en argent et or du 20ème siècle
par Fontana, Paris, avec la marque tête de sanglier et de tête d'aigle post-1905
forme rectangulaire, l'extérieur avec des bandes horizontales argent et bicolores en or alternées, bouton-poussoir caché, s'ouvrant pour révéler un intérieur doré et inscription gravée sous le couvercle " 6ème Milestone ", l'étui en cuir paraphé" ER ",


L ecrin est noté  Fontana Frères 7 rue de la Paix  , dommage de ne pas avoir noté le poinçon du fabricant de "boites" je dirais date de fabrication 1925.




Broche Art Déco en platine de forme rectangulaire, ajourée, ornée d'une émeraude taillée à pans épaulée de deux petites émeraudes, la monture entièrement sertie de diamants. Poinçon de maître. Dans un écrin de la Maison Charles Fontana.13 rue Royale Paris Poids: 7,9 g (épingle en or gris) revendu par maison Couteau Bégarie  



Collier 5 diamant taille brillant blancs extras 



1923 Pièce de corsage photographiée dans la Renaissance de l'art et des industries


Fontana frères en 1923 au 7 rue de la Paix de l autre coté la Maison Worth
Toute la rue de la paix est faite ainsi, un porche ou est le N° et un magasin de chaque coté


1924 un Bandeau de diamants dans le journal Le renaissance des arts et de l industrie

Et puis en 1924 réponse du Berger à la Bergère , ce sont les successeurs de Charles qui obtiennent un article  et a la fin de l article un petit coup de griffe!!

LA maison Fontana, qui pourra célébrer dans quelques lustres le centenaire de sa fondation, a toujours été située dans les quartiers les plus fréquentés de Paris. Lorsqu'elle s'est fondée, elle ne pouvait choisir que le Palais-Royal, lequel est demeuré le cœur de la capitale durant près d'un siècle. La vogue du Palais-Royal date de la fin du XVIIIe. A cette époque, presque tous les marchands d'estampes et de curiosités y ont leurs boutiques. Les amateurs d'art s'y réunissent. Sous la Révolution, ce coin de Paris sert de cadre à la vie politique, sous le Directoire, à la vie mondaine.

C'est en 1840 que Thomas Fontana, venant de Bordeaux où il a débuté modestement, inaugure son magasin de joaillerie au Palais-Royal, dans la galerie Beaujolais. Cette maison devient rapidement l'une des plus importantes de ces galeries célèbres et si fréquentées. Sa prospérité est telle que les locaux qu'elle occupe ne lui suffisent plus. Après la guerre de 1870, obligée de s'agrandir, la maison Fontana achète, pour y établir son magasin ainsi que son atelier, l'immeuble des Frères Provençaux .

Les Frères Provençaux ! C'est l'enseigne d'un restaurant qui a été fort à la mode au début du siècle.dernier. Il s'était établi au Palais-Royal vers 1805. Ses salons étaient décorés avec une véritable prodigalité d'or et de glaces qui s'harmonisaient avec les uniformes richement brodés des officiers du Ier Empire, clientèle habituelle de ce restaurant fameux. Désormais, ce sont les bijoux de Fontana qui vont mettre leur éclat dans ces salons.
Quand le Palais-Royal commença à perdre la vogue qu'il avait connue pendant tant d'années, la maison Fontana, devançant l'exode des industries de luxe vers l'Ouest, se transporta, en1896, au 13 rue Royale. Pourtant, au milieu de l'agitation moderne, entre la place de la Concorde et celle de la Madeleine, les descendants de Thomas Fontana n'ont pas oublié le passé de leur maison. Une gravure en couleurs, dans leur magasin d'aujourd'hui, rappelle les colonnades qui abritèrent le magasin d'autrefois.

Si la maison depuis sa création a changé d'abord d'immeuble, ensuite de quartier, afin de se rapprocher du centre des élégances parisiennes, elle n'a jamais connu de maître, en dehors du lignage des Fontana. Elle n'a jamais cessé d'être dirigée par les descendants du fondateur Thomas Fontana. Ce sont les neveux de ce dernier, Alexandre Templier et Joseph Fontana, qui lui succèdent. En 1871, c'est le fils du fondateur, Charles Fontana, qui prend la direction, aidé d'Alexandre Tem-
plier et de Joseph Fontana. Ce dernier quitte la maison en 1881. Viennent ensuite, toujours associés à Charles Fontana, le petit-fils et le petit-neveu du fondateur, André Baudrier et Jules Templier, qui assurent la continuité de la lignée, tout en maintenant la solide réputation de la firme qui leur a été léguée. 
Enfin, à l'heure actuelle, c'est entre les mains des petits-fils et arrière-petits-neveux de Thomas Fontana, Gérard Fontana, Jacques Beraldi, Robert et André Templier, que sont réunies les destinées de la maison. Et ces destinées  restent toujours orientées vers le succès le plus certain.Les successeurs du premier joaillier de la famille ont gardé les traditions de celui-ci. Ils s'attachent comme lui à la qualité des pierres précieuses, en manifestant une prédilection pour les diamants et les perles. Les colliers, les bagues qui sortent des ateliers de la rue Royale, de même que les bijoux façonnés antérieurement au Palais-Royal, continuent à se révéler, même de nos jours où la hâte gâte trop souvent le travail, d'une exécution impeccable.
Lss créations exposées dans le magasin de Fontana conservent toujours, dans la recherche du nouveau, la traditionnelle distinction dans la simplicité de l'arrangement et la sobriété de la monture. Ces qualités par quoi se caractérisent les bijoux de la maison Fontana et qui appartiennent bien également à notre goût français se retrouvent dans les pièces d'orfèvrerie éditées par elle.
La'maison Fontana'ne possède pas d'autre magasin que celui de la rue Royale; elle n'a rien de commun avec les maisons de nom similaire établies à Paris, en province ou à l'étranger.




1924 l intérieur du magasin de la rue Royale de Fontana Frères


1924 Une partie de l'atelier Fontana rue Royale




FONTANA - Broche en diamants Art Deco sertie de trois diamants en forme de cerf-volant et sertie de diamants taille ronde et baguettes, modelée en métal blanc, signée Fontana, marquée à la pince et signature proche
Longueur: 33mm  entre 1925 et 1935 Broche et texte de Christie's qui l a revendue




Fontana 1930




La maison Koller Auction en Suisse nous indique a propos de cette broche:
 Broche Art Déco rectangulaire, sertie au centre d'un diamant de taille circulaire d'env. 1,20 ct, flanqué de diamants circulaires et en forme de poire pesant ca. 2,20 ct et entouré de diamants de taille circulaire totalisant env. 4,30 ct. Marque de fabricant CF & Cie.  5,5 x 2,5 cm.
With original fitted box, signed Fontana, Maison fondée en 1840, au Palais Royal, 13 rue Royale 13, Paris.



Cette Broche en or et argent ornée d'un cabochon de turquoise. Signée Fontana. Epoque Art Déco.a été vendue 340€, par l etude Gros et Delettrez, je trouve que c'est peu.




La Maison Bonhams Londres à revendu ce Bracelet rétro en rubis et or 18 carats, français, vers 1930 le bracelet flexible conçu avec des liens angulaires bombés, chaque ensemble de canaux avec une rangée de rubis carrés; avec des marques françaises, accompagné d'une boîte signée Fontana, Paris; poids total estimé du rubis: 23,00 carats; longueur: 7 1 / 8in. 
Je dirais plutot 1937-1938 et quel Fontana?








La photo est mauvaise , c'est la maison Christie's qui a revendu ce bracelet  et c'est une chance qu ils aient relevé le poinçon du fabricant

Bracelet en platine avec des diamants, saphirs et émeraudes, de Fontana Fréres Paris
pour mettre fin au châssis articulé entièrement décoré avec des motifs de tourbillons vieux taille brillant, saphirs et émeraudes, des pierres manquantes, la fermeture en or blanc, or timbre français et poinçon Jean Pittard, vers 1935, dans l'écrin  original de Fontana Frères Paris



orfèvre
auteurPittard, Jean
patronyme(s)Pittard
prénom (état civil)Jean
professionFabricant bijoutier
initialesJ.P.
symbolesun triangle renversé
n° de garantie3707
n° de préfecture16663
date d'insculpation21 juillet 1922
date de biffage11 février 1961
lieu(x) d'activité75
Paris
adresse de l'atelier25 rue Saint-Augustin

Que savons nous de Jean Pittard? peu de choses.

Jean Emile René PITTARD est né le 17 octobre 1887 - Paris, 75002, FRANCE
Décédé le 12 janvier 1972 - Le Chesnay, 78150, Yvelines, FRANCE , à l’âge de 84 ans il était Joaillier, nous savons juste qu'en 1912 il habitait au 64 rue des petits champs à Paris en plein milieu d une rue de fabricants bijoutiers et Jaoilliers


Boutons de cols en perles d'apres la maison Bonhams qui les a revendu dateraient de 1935 Il y aurait dans cette boite de Ch Fontana deux boutons de manchette signés Caldwell & Co qui est une maison américaine existant depuis 1835   et les autres de  Ch. Fontana & cie, 13 Rue Royale, Paris 
JE Caldwell & Company | Leading Fine Jewelry & Diamonds Buyer
728 Sansom Street | Philadelphia, PA 19106 | 215.238.9000 | www. JECaldwell .com




1938 dans le guide du Touring club de France



1940 
Maitre Beaussant a revendu: Ensemble de deux bracelets articulés pouvant former collier en or jaune à motifs boules stylisant des godrons. Travail Français vers 1940. Dans un écrin de la maison Fontana. Poids : 144 g Longueur : 18 cm et 19 cm Malheureusement, pas de poinçons!!!qui a fabriqué et quel Fontana?


Superbe 

Bonhams a revendu cette broche avec comme description: Une broche double rubis et dix-huit carats en or, Fontana, vers 1930les broches à clip de conception asymétrique, avec des rubans en or défilant accentués par des rubis ronds à facettes taillées et taillés en pointes; chaque clip signé Fontana, avec des marques de test françaises, accompagné d'une boîte signée.
Malheureusement, pas de poinçons de maitre , pas d indications des marques sur bijou ou écrin, je situerais plus ce bijou vers 1940



1941, Gerard Fontana est conseiller Municipal de Paris, nommé par Pétain, il quittera ce poste à la Libération


C'est encore Bonhams qui a revendu cette pièce exceptionnelle leur texte:
Propriété de divers propriétaires
Un bracelet rétro en rubis et diamants, Fontana, vers 1940
le large bracelet en forme de brique fantaisie avec des cosses rondes en diamants taillés en brillant, complété par un fermoir tissé de rubis taillés en calibré et de diamants taille unique pavés; signé Fontana, Roma; poids total estimé des diamants: 2,20 carats; poids total estimé du rubis: 2,00 carats; poids brut environ: 110,3 grammes; monté en or 18 carats et platine

Fontana, Roma, je me perds en conjectures dommage que nous n ayons plus de précisions


Une autre belle pièce un clip et maitre Beaussant n'a noté que "Clip fleur à enroulement en or jaune et platine entièrement serti de diamants de forme poire et de taille ancienne et de diamants ronds. Fontana. Poids brut: 25 g Écrin.
Aie!Aie!Aie



Bague fleur en or jaune  marquée Fontana  année 50?






Quel dommage que la maison Bonhams de Londres ne nous donne plus de détails

Une broche à parchemin ,,,,,,, en diamant, par Fontana, vers 1950
Le parchemin ajouré serti de diamants brillants, baguette et taille unique, diamants env. 3.55cts au total, signé Fontana, marques françaises, marque du fabricant, longueur 5.8cm





FONTANA  revendu par Artcurial
Bracelet en or jaune articulé d'arceaux réunis par de larges agrafes demi-cylindriques ornées de diamants taillés en brillant en serti étoilé. Signé Fontana. Vers 1950. Long: 18,2 g. Poids brut : 77,5 g Dans son écrin., 
Il aurait été intéressant de savoir quel magasin?




Cette autre montre exceptionnelle qu 'Antiquorum a revendue :
Mido, n ° 17956, vendu par Fontana. Fabriqué dans les années 1950 Belle et inhabituelle, en forme de fleur, en or rose 18 carats et diamant dame broche convertible / braceletcuir




Et Fontana a vendu une autre version de cette montre, grace à Antiquorum nous savons que c'est une  montre -broche:

Mido, n ° 17442, vendu au détail par Fontana. Fabriquée dans les années 1950 Fine et inhabituelle, en forme de fleur, en or rose 18 carats lady's montre broche.

J ai toujours eu une affection particulière pour Mido, mon père qui était agent général Mido, m'en avait offert une vers mes 20 ans , il avait été séduit par la qualité de ces boites d une seule pièce , absolument étanche . Montre automatique dont la lunette s enlevait avec une pince spéciale pour extraire le mouvement, en 1968 en avril je leur avais rendu visite avec ma femme à Bienne , nous avions été reçu magnifiquement Le Pdg etait un amoureux de Napoleon et c'est grace a lui que j ai appris qu ils avaient le même code civil que nous, les suisses tenaient cela de Napoléon.




Cette autre broche  vendu par l etude Gros et Delettrez   broche fleur signée Fontana or et rubis gravés
Pas de poinçon signalé, signée? 



Etonnante bague de Fontana rue Royale , revendu par Christi's en Nov 2017 à Genève, je l ai vue , elle est en or noirci est sinée Fontana et d'apres Christie's daterait de 1950


Elle aurait pu être art déco!!



C'est du Fontana , mais j ai perdu ma feuille de notes a son sujet




Broche-barrette en or jaune à décor d'une tête de cheval. Signée Fontana. On y joint une broche en or jaune à décor de perdrix. P. 9 g





Gros et Delettrez nous apprend peu de choses sur cette broche: Broche en or jaune ornée d'un motif floral en jade sculpté. Signée Fontana. P brut 10,9 g Pas de Poinçon? pas d'ecrin?



Ce collier et ces pendants vont etre mis en vente chez Artcurial
FONTANA
Collier et paire de clips d'oreilles
En or gris 18k (750), le premier articulé d'un semi de diamants taillés en brillant et en baguette alternés de grappes de saphirs, dans sa partie centrale s'adapte un clip de corsage piriforme de même inspiration agrafé de huit diamants de taille émeraude, les clips d'oreilles piriformes. Il peut former deux bracelets. 
Poids total des diamants: env. 40 cts 
Poids total des saphirs: env. 60 cts 
Le collier signé Fontana 
Long. du collier: 43.5 cm, Haut. du clip: 5.5 cm, Long. des bracelets: 19 cm, Haut. des clips d'oreilles: 3.7 cm, Poids total brut: 143.97 g 


C'est un beau bijou, dans le style des années 1960, j ai téléphoné à la maison Artcurial pour demander des précisions . La signature est une plaque prise dans la Fonte avec juste le nom Fontana




 Qu 'en est il du poinçon de Maitre?? Heureusement l'expert de la maison très aimablement me fait savoir qu elle n a rien relevé d'autre ni même de poinçon français et accepte de me photographier encore plus précisement ce que j entrevois sur l un des fermoir.





Nous avons donc l explication , ce collier a été fabriqué en Italie à une époque ou les Italiens étaient moins cher en main d oeuvre que nous et commençaient a se devellopper beaucoup plus vite que nous car si ma mémoire est bonne, en 1990 la france produisait 28 tonnes d or bijouterie et les italiens 400 tonnes.
Cette marque sur le bracelet est celle du 
VICENZA LABORATORIO DI SAGGIO DEI METALLI PREZIOSI E ANALISI-MERCEOLOGICHE Via Isonzo, 19 36077 Altavilla Vicentina (VI) Tél. 0444/994868 Mel : labmetallipreziosi@vi.camcom.it Directeur : Dr. Elio Poma Sigle de la province indiqué dans le cartouche : VI 2-2 Norme d’accréditation de l’organisme Les laboratoires des chambres de commerce sont accrédités à la norme 17025.

3- Poinçons d’identification du laboratoire de la chambre de commerce. Poinçon des laboratoires composé de l’image de la tête de l’Italie en femme couronnée de tours, de profil, à l’intérieur d’un cercle sous lequel figure un cartouche indiquant, dans l’exemple supra, le sigle du laboratoire de la chambre de commerce de Vicenza (VI).

Ce qui n enlève rien à la qualité du travail, des volumes,etc
Certains penseront qu il est étonnant qu un ouvrage puissent etre fabriqué pour le marché français , sans poinçon du controle de la  garantie française mais c'est dans la réglementation européenne , la france reconnait les ouvrages qui respectent les charges de controle de l europe, a savoir pour l italie

2. Conditions d’acceptation des ouvrages sans formalités de garantie
Peuvent être introduits en France, sans formalités supplémentaires de marque, les ouvrages en
provenance d’Italie revêtus :
- du poinçon d’identification de l'opérateur (poinçon de responsabilité) : à la gauche du
poinçon figure une étoile à 5 branches (symbole de la République italienne), au centre est
indiqué le numéro permettant d’identifier le fabricant ou l’importateur, à droite est mentionné
le sigle de la province dans laquelle est installé le fabriquant ou l'importateur. Le poinçon
d’identification est inséré dans un encadrement en forme de polygone ;
- du poinçon d’indication du titre précisant la teneur en millième du métal précieux dans une
figure géométrique (sa forme extérieure varie selon la nature du métal) ;
- du poinçon d'identification du laboratoire de la chambre de commerce (composé de l’image
de la tête de l’Italie en femme couronnée de tours, de profil, à l’intérieur d’un cercle sous
lequel figure un cartouche indiquant le sigle de la province).
Les ouvrages italiens sont dispensés de nouvelles formalités de garantie uniquement s’ils
sont revêtus de ces trois poinçons.

Peut etre un petit probleme c'est que la loi date de 1994, donc , pour ce collier?????
J en sais quelque chose car cette nouvelle réglementation date de 1994




Donc ou le collier date des années 1960 et il aurait du figurer sur celui ci des poinçons français "Tete d Aigle"ou il date d'apres 1994, ou??????





Bague fleur en platine gravée Fontana années50


Pour ceux qui croient dans les écrins



Une fidèle lectrice "Nadine"  m'adresse cette photo d' un écrin de Fontana à vendre sur Ebay, nous le retrouverons certainement dans une vente , il sera completé par n'importe quelle montre de col ou autre qui s emboitera facilement et on la vendra comme une Fontana . C'est facile puisque Fontana ne fabriquait pas d horlogerie et moi qui connais un celèbre "expert" parisien qui peut vous graver "Cartier" dans un corps de bague, on peut repeindre un nom sur un cadran, oui vraiment, c'est du possible!!!!

Pour le dernier des Fontana Joailliers de la maison Charles Fontana et Cie j'ai emprunté ces données à Mr Gilles Lecomte contenues dans sa généalogie sur Geneanet

H Gérard FONTANA
Né le 28 avril 1891 - Paris
Décédé le 15 octobre 1973 - Neuilly-sur-Seine, 92 , à l’âge de 82 ans
Joaillier à Paris
Union(s) et enfant(s)
Marié le 17 mai 1919, Paris, avec Simone ARTUS 1896-1989 (Parents : Émile ARTUS 1856-1927 & Cécile BAUDOT 1865-) dont
F Jacqueline FONTANA
F Colette FONTANA mariée avec Marc Henri BINOCHE
F Gisèle FONTANA
H Christian FONTANA
H Olivier FONTANA
F Annick FONTANA






Pendant la guerre Gérard Fontana en tant que conseiller Municipal,  participa à la vie politique de Paris, mais contrairement a d'autres, il ne s occupa pas de l'aryanisation de ses collègues juifs, cet acte municipal de Paris fut voté au début juillet de 1944,  il fut affecté de devoir rendre son mandat à la libération de Paris

Des compléments, des infos, des photos, ecrivez moi a richard.jeanjacques@gmail.com et vos commentaires après l article



* Informations sur l orfevre Pierre Queillécité plus haut
Image

Queillé - Paris - 1905

Membre JayT a fourni les informations suivantes:
La famille Quéillé était de grands fabricants de coutellerie, couverts et vaisselle en argent à Paris à diverses adresses tout au long de le dix-neuvième siècle et dans le XXe siècle jusque dans les années 1930. La compagnie est passée de père en fils pendant plus d'un siècle. Leur marque était toujours les initiales PQ sur un axe horizontal avec une rame antique (une rame antique) séparant les initiales. L'apparition de leur symbole (l'aviron) et les lettres ont changé quelque peu au fil du temps, mais PQ avec la rame est toujours la marque de cette famille. Le premier, Pierre-François Quéillé, était un coutelier qui a enregistré sa marque en 1808. Le second, aussi Pierre- François Quéillé, probablement son fils, a travaillé 1834-1846. Viennent ensuite Eugène, un fils du second Pierre- François Quéillé, puis un autre Pierre- François Cissé. Sources: Arminjon, I, non. 03068, p. 302, et Allan, p. 313. Le 

membre Zilver2 a fourni les informations suivantes: 
Pierre François Quiellé, 70 rue du Faubourg-Montmartre, Paris. 
Actif de 1834 à 1846 
N ° de garantie: 3380 
N ° de préfecture: 3527 
Symbole: une 
veillée antique Sucesseur 1: Eugène Queillé (1847-1895) 
Successeur 2: Antoine Lapparra (1895-1902)

Rue de la Paix en 1923

ul class="slides">