lundi 7 mai 2012

JANESICH: Un grand Joaillier français

C'était une grande maison à l' égale des plus grandes de Paris,



Broche Pagode émeraudes et diamants, platine  Vente Sotheby's Londres
La Maison fut créé par Leopoldo Janesich 1802-1880 c'est une maison d'origine Autrichienne, de Trieste, fondée à la fin du 19 eme siècle. En 1921 elle devient Italienne.
Ce sont ses petits fils qui viendront s'installer à Paris.




Leopoldo
1835 Leopoldo Janesich ouvre sa première boutique dans en vendant de l'argenterie à Trieste, il avait une trentaine d'année. Originaire de Croatie, ou il avait suivi un apprentissage d'Orfèvrerie.


Travail de Janesich, vendu par Christi'es
Trieste est un grand port, stratégique, ou se trouvent nombre de banquiers, d'armateurs, de négociants, de nobles et Janesich va s'orienter vers la bijouterie puis la joaillerie
Leopold mourra en 1880 laissant son jeune fils Alberto qu'il avait initié au gout parisien.

Giovanni Janesich 1836-1927

En 1896 Giovanni le fils d'Alberto,va installer à Paris, rue Lafayette un commerce de gros pour les pierres et perles. 
L'autre fils d'Alberto, Giuseppe, qui a hérité de la passion de son grand-père pour les beaux-arts et son talent pour le dessin, devient le point de référence culturel de la famille et gère la boutique de Trieste.

 



Bracelet en émail rouge, émail noir, diamants sur platine en vente chez Nelson Rarities



Broche "Jabot" en platine émail rouge et noir et diamants signé poinçons français, vente de Skinner Auctionners.

Pendant ce temps Giovanni va developper les relations avec de grandes maisons comme Bulgari et Settepassi en Italie et Vever, Boucheron et Chaumet en France. Certains cristaux de chez Daum et des vases de Walter sont montés sur argent basé sur les dessins de Giuseppe, tandis que Tiffany achète des quantités considérables de perles vendues par Alberto.


Livre le Prix des bijoux de Françoise Cailles




 Collier en or 18 carats, perles baroques et diamants, Janesich, France revendu par Sotheby's
Conçue comme un serpent composé de maillons écaillés, la bouche suspendant une perle baroque d'environ 18,0 sur 11,2 mm, la perle et les yeux sertie de diamants taille rose, poids brut environ 88 dwts, longueur totale incluant perle 35 pouces, composée de six sections mesurant 7½, 1½, 12, 7½, 1½ et 5 pouces, signé Janesich, numéroté 16251,vers le 19ème siècle.



Impressive diamond rivière, mid-19th century revendue par Sotheby's
Composé d'une ligne graduée de diamants ronds, longueur environ 40cms, bijou signé Janesich.


Hotel des ventes de Chatou
Boite à cigarettes de forme rectangulaire en or jaune entièrement gravée de filets, le couvercle et le fond à décor rayonnant. Le fermoir par poussoir mystérieux. JANESICH.

Cliquer sur l image pour agrandir
Cette affaire ci dessus est savoureuse, c'est l histoire d'une femme mariée qui achète des bijoux, mais qui en tant que mineure!!!!!! ne les paye pas



Superbe paire de Boches




Janesich se fait connaitre, ici en 1909 il achète dans une grande vente, il le fera souvent d'ailleurs, et ci dessous participe à une souscription nationale










Face a main 1910 vente Christie's


Une très jolie pièce vendue par la Galerie Montaigne à Monaco: http://www.galeriemontaigne.com
des gens charmants qui ont répondu de suite à ma demande d'archive.



Lunettes pliables platine, jade sculpté, diamant, onyx, hauteur 9,5, largeur 10, épaisseur 0,8 cm (36,6 grs) 4159 la pièce est gravée Janesich sur un motif


Puis une affaire en 1910 vraiment curieuse "Soeur Candide" une sombre histoire d'une Bonne Soeur qui escroquait pour créer un hopital dans le Var, cette affaire a duré des années, mais au départ, c'était sur plainte de Janesich







N'oubliez pas de cliquer

San Salvadour est la plus vaste demeure particulière construite au XIXe siècle dans la région hyéroise. Ce programme ambitieux fut une véritable catastrophe financière pour ses commanditaires successifs Auguste Parent et Edmond Magnier.



Auguste Parent hérite en 1866 de la fortune de son père faite dans les chemins de fer. Passionné d’archéologie, ayant déjà hiverné à Hyères, il achète un domaine en bord de mer, à proximité des ruines d’Olbia et entreprend la construction d’un Chateau fastueux. Les travaux se déroulent de 1872 à 1878, mais, endetté, il doit vendre. Seul le premier niveau est réalisé.
C’est ce qu’achète, en 1879, Edmond Magnier, directeur du journal républicain parisien L’Evénement, futur maire d’Hyères, président du Conseil général et Sénateur.
Il en achève l’édification, fait réaliser la décoration intérieure et les écuries, mais, lui aussi endetté, il doit en 1896 se séparer du château qui ne sera jamais véritablement habité.

Mis en vente en 1896, le château est racheté en 1902 par Jeanne Forestie, soeur Candide en religion, dans le but d'y créer un sanatorium. Pour financer les soins elle crée une station thermale où la clientèle est accueillie dans un luxueux hôtel de 130 chambres. L'architecte en est Paul Page. Né en Suisse en 1863, il avait travaillé à Saint-Raphaël dans l'agence de Pierre Aublé. Dans les années 1880, il avait contribué à la réalisation de la station de Tamaris-sur-Mer pour Michel Pacha. L'hôtel connaît un réel succès favorisé par le passage de la ligne de chemin de fer du littoral Toulon-Hyères-Saint-Raphaël et l'aménagement d'une gare en 1905 devant San Salvadour. Mais à partir de 1907-1908, des problèmes financiers amènent soeur Candide à se lancer dans des opérations financières de plus en plus hasardeuses pour financer son oeuvre, à la limite de l'escroquerie. Elle est emprisonnée et condamnée en 1912. San Salvadour avait été vendu en 1911 à une société qui continua l'exploitation jusqu'à la guerre. Les lieux sont alors occupés par les troupes marocaines puis américaines, laissés à l'abandon de 1919 à 1922, date à laquelle ils sont rachetés par la Ville de Paris pour son Assistance publique qui en est toujours propriétaire. C'est actuellement un hôpital principalement axé sur les soins aux polyhandicapés.





Cliquer sur toutes les photos pour agrandir






Cliquez pour agrandir


Cet article de "l action française" vaut son pesant de racisme anti-juif contre Janesich




Janesich était un homme d affaires  qui se fit rouler plusieurs fois ainsi cette affaire!!!de 1911


En janvier 1911 le Figaro relate une affaire concernant le président Casimir Perier , du moins sa femme. avec un collier vendu par Janesich.





Belle broche art déco, au centre une émeraude taille émeraude, entouré de diamants taille brillant, rubis et émeraude triangles sur platine, 5cm7 de large, 1925



Vanity case Art Déco en or jaune émaillé noir, l'intérieur à décor de fleurettes d'émail, ouvrant par trois compar timents dont l'un serti d'un miroir et d'une plaque d'ivoire, décor japonisant de paysages et du symbole Shou, la bélière et le culot en fleurs de diamants, le fermoir agrémenté d'une perle. Vers 1925. Signée POIDS BRUT : 200 G (petits manques dont un diamant) vente de Drouot



LES DESSOUS B'UN SCANDALE Une autre affaire du collier
DEPOSITIONS ET PERQUISITIONS Nous avons signalé, hier, la plainte déposée par un bijoutier de la rue de la Paix, contre le fils d'un ancien personnage politique ayant occupé un très haute situation.


Le plaignant se nomme M. Janesich et exerce la profession de joaillier, 12, rue Lafayette, La personne visée n'est- autre que M. Claude Casimir-Perier, fils de l'ancien président de la République, qui a épousé Mme Simonne Beuda.


La thèse du plaignant

Dans sa plainte, M. Janesich expose que, vers le commencement du mois de novembre Mr Claude Casimir-Perier lui fut présenté par un bijoutier de la rue de la Paix, M. Léon- Weill. M. Claude Casimir-Perier désirait un collier de perles il en choisit un de 150,000 francs et en payement. mit son acceptation sur quatre traites de 37,500 francs  La première vint à échéance le 15 décembre elle ne fut pas payée.. M. Janesich apprit que le collier avait été engagé au « Diamond Office », boulevard Haussmann, 53, pour la somme de 60,000 francs. Il apprenait en même temps que la nièce  de M, Claude Casimir-Perier venait d'introduire contre son fils une demande en dation de conseil judiciaire. C'est alors que M. Janesich se décida à porter, plainte.̃ Les déclarations dé M. Casimir-Perier 
Sur cette plainte, M, Claude Casimir Perier fait la déclaration suivante

Voila toute l'histoire. Un ami 'est venu, il y a quelque temps, me demander de  lui prêter. 60.000 francs. Je ne les avais pas chez moi.. Il fallait,vendre des titres nominatifs, opération toujours longue. Mon ami ne pouvait attendre  qu'elle fut conclue. Il me pressa, j'allais chez mon ami M. Léo Weill, bijoutier, pour lui demander de me consentir ce prêt.
 Pour aller vite, il m offrit de me conduire  conduire chez M. Janesich, bijoutier, « II nous vendra, me dit-il, un collier de 150.000 francs. Nous irons ̃ ensemble ̃emsuite au « Diamond Office ̃» ou nous l'engagerons pour 60.000 francs. Quand vous aurez l argent disponible. Ou vous dégagerez le collier et vous donnerez une  commission à M. Janesich, ou vous payerez à celui-ci par traites  successives les 150.000-fr. J'ecoutais Mr Léo Weil, Le collier fut engagé, les traites signées, Une d'elles, de 37.000 francs vint récemment  à échéamoe.. Elle fut retirée par M Janesich, d'accord  avec moi. car. je préférais dégager le collier J offris  au « Diamond Office » 63.500 francs. Le « Diamond officej> atermoya, et aujourd hui , Janesich dépose une plainte. En somme, trois personnes se sont entendues pour me preter 60.000 francs à condition que je leur enrembourse 150.000. Je vous laisse juge du procédé

Quant aux 150:000 francs qu'on me réclame; ils sont au Crédit Lyonnais. Je suis prêt à  les déposer à la Caisse des dépôts et consignations. Mais quant à les donner à Mr Janesich dans ces conditions -et au lendemain de sa petite tentative, jamais de la vie  
Le parquet saisi, En présence de ces déclarations contra dictoires, le parquet a désigne un juge d'instruction M. Drîoux, pour suivre cette affaire.
Dans l'après-midi d'hier, M. Clande Casimir Périer est venu au Palais et s'est rendu auprès de M. le procureur de la République Monier, accompagné  de son avocat, M» Eugène Crémieux
II a demandé lui-même la nomination d'un juge et M. Monier lui'ayant fait savoir que M. Drioux était désigné. M, Claude Casimir-Perier a demande à être entendu immédiatement.

M. Drioux l'ayant alors interrogé, il a protesté, vivement contre la plainte de M. Jànesich et a fourni les explications les plus- nettes.
De son .côté, .M. Janesich proteste, avec énergie contre les affirmations- de M. Claude Casimir-Perier en ce qui concerna l'entente avec M. Léon Wëïll  et  le « Diamond Office » au sujet du prêt..
On perquisitionne
Dans la soirée, en vertu d'un mandat àe M. Drioux, M. Legrand, sous-chef  de la Sûreté, a opéré une perquisition an «̃ Diamond, Office »,, 53, boulevard: Ha.usHiaaaïn, afin de rechercher le .collier.

Nous croyons savoir que cette perquisition n'a donné aucun, résultat, car le collier aurait été vendu le 15 novembre à un  particulier qui en aurait fait cadeau à sa fille



L épilogue de cette curieuse affaire 


1925 Emeraude ancienne percée 



Bracelet en diamant, Janesich, vers 1925

La bande articulée de design ouvert, serti de diamants taille ronde et baguette,  longueur 190mm environ, signée Janesich, poinçon de maitre et poinçons français.


Meme bracelet à droite du bracelet émeraudes





Un etui français Art déco, émail, pierre dure et diamant Minaudière(Sotheby's ecrit Minaudiere, mais le nom date de plus tard et de plus il était réservé à VCA) Janesich, Paris, vers 1925

avec lignes d'émail champlevé noir , manchon et bordures en diamant, intérieur avec compartiment miroir et porte-cigarette en bakélite et porte-rouge à lèvres en or, le haut et la base avec compartiments à charnières, rouge à lèvres avec marque du fabricant et marques de contrôle françaises,couvercle estampillé JANESICH deux fois et numérotée 70971






Un beau dessin, une belle réalisation


Broche en platine, diamant et émail, Janesich, France, revendu par sotheby's

Conçu comme une grue en vol, l'oeil et les ailes recouverts avec de l'émail noir, le bec avec de l'émail corail, diamants simples et triangulaires pesant environ 1,85 carats, signé Janesich France, numéroté 12358, avec des marques françaises; vers 1925.



Un thème récurent chez plusieurs joailliers en 1925 les cascades

Necessaire de toilette en émail, lapis-lazuli, saphir et diamant, Janesich, vers 1925 revendu par Sotheby's
Le boîtier rectangulaire est orné d'émaux noirs et de cascades serties de saphirs carrés et de diamants, avec des bornes en plaque de lapis-lazuli, ouverture pour révéler un miroir, porte-rouge à lèvres et compartiment à poudre, étui d'environ 80 x 50 x 15 mm, signé Janesich, numéroté , poinçons francais







Cachet en cristal de Roche




Collier en diamant, Janesich et broche, 1930 revendu par Sotheby's
Le collier composé d'une série de maillons géométriques suspendus à un pendentif articulé de conception similaire, serti de diamants circulaires, taille unique, de forme triangulaire et baguette, longueur environ 420mm, se sépare en trois endroits, pendentif détachable, signé Janesich, ensemble avec une broche de conception similaire, poinçons Français




Janesich, Paris, vers 1930. Très belle montre en or 750/1000° et émail Art Déco. Aiguilles Breguet en acier bleui hands.M. 37 mm, (17'' '), plaqué rhodium, 19 rubis, échappement à ancre droite ligne, Signée sur le cadran, le mouvement par Agassiz.


Voir article plus loin sur les frères Verger



Bague Vente Skinner

Bague Art Deco en platine, rubis, diamants, Janesich, Paris, poinçons français, travail signé,on dirait que les diamants ont pris un coup de chaud!!!






Je n'ai pas vu ce type de bijoux chez d'autres joailliers, mais cela vient peut être de mon inculture, le cylindre qui supporte le Vanity Case, abrite un tube de rouge à lèvres


Vanity case or et émail de Janesich France, Vente de Samuel Daidian,





Cliquer pour agrandir


Bracelet platine diamants et six très beaux saphirs



Rubis Diamants, onyx  vente Christie's

1911 Janesich n'en a pas fini avec les procès


Cliquez pour agrandir




Broche platine , perle fine, diamants 1930



Clip platine, émeraude, diamants en vente sur le site de Réine Giroud



Vanity Case Art Déco , rectancle, conçu comme une enveloppe postale mais en émail rouge et noir, fermoir avec cabochon onyx noir, diamants taillés en roses, a l intérieur un miroir équipé, un compartiment poudre avec pochette de soie, rouge à levres, or 750/1000° poinçons français Signé Janesich Paris





Or et galuchat




Poudrier Art Déco en laque noire, tour or , forme carré, a l intérieur un miroir et un compartiment à poudre Poinçons français Signé Janesich N° 17606 alentours de 1925



PENDENTIF Broche avec diamants et saphirs de Janesich 
Une grande légéreté grace à la découpe centrale sur laquelle fleurissent des diamants roses et des saphirs de formes sur le tour
Aiguille de la broche amovible entre 1910 et 1920 

1913, Alberto va racheter deux magasins a la famille Goustikker,prêteurs attitrés de Sarah-Bernhardt, un dans la rue de la Paix, située entre Tiffany et Cartier; l'autre, à Monte-Carlo, en face du Casino


Janesich  Rue de la Paix







BOÎTE rectangulaire en ivoire rehaussé d'or jaune émaillé à motifs géométriques ponctués de petits diamants taillés en rose (manquent deux diamants). Couvercle et fermoir à charnière or. Vers 1930. Signée "JANESICH Paris Monte-Carlo à l'intérieur" vendue à Drouot










Vente des Bijoux d'une actrice de Théatre Jeanne Demay en 1914




Boutons de manchettes cristal de roche, saphirs et diamants








Pendentif sur chaine en forme de petite urne, sur la base d'une jadéite indienne taillée dans les années 1880, motifs floraux et deux oiseaux, émail noir, pierres de couleur et diamants travail français de 1920




JANESICH.Vanity case en or jaune laqué noir, le couvercle orné de diamants sertis sur or blanc, découvrant un étui plat à rouge à lèvres, un miroir et un poudrier. Le fermoir réhaussé d'une ligne de diamants. Signée. Vers 1920. Poids brut 196 g. 



Bracelet or et motifs de Jadéite 1932


orfèvre
auteurJanesich, Albert
patronyme(s)Janesich
prénom (état civil)Albert
professionFabricant joailler
initialesA.J.
symbolesune étoile à cinq branches rayonnant
n° de garantie2541
n° de préfecture15127
date d'insculpation13 octobre 1917
date de biffage5 septembre 1924
lieu(x) d'activité75
Paris
adresse de l'atelier19 rue de la Paix

Voici le poinçon de Albert Janesich de 1917 à 1924, je n ai pas trouvé avant 1917 et apres 1924, bien qu il ait constitué en 1924 une nouvelle société



Belle émeraude gravée et diamant vers 1920 1 grande émeraude gravée environ 11.43cts,2 diamants taillés en triangle environ 0.66cts 10 diamants taille baguette env 0.56cts,40 diamants taille 0.66cts env Monture Platine




Coffret en pierre dure, émail; diamants, et "jasperware", couvercle orné d'un petit panneau fabrication française mais de style Wegwood, monture et fermoir en platine poinçons français, ecrin d'origine (Christie's)

1918 Après la première guerre mondiale, et le fait d'avoir été privés (si l on peut dire) la clientèle veut rattraper le temps perdu et dépenses a nouveau ce qui conduit la famille Janesich à mettre en place deux nouveaux magasins dans les stations renommées de Deauville et Vichy.

Janesich Magasin de Deauville



Etonnant fermoir pour deux chaines en vente sur le site www.1stdibs.com





Chic élégantfermoir qui est conçu pour garder deux colliers de perles ensemble du moins les rétrécir a un endroit , ou deux chaines Créé par Janesich dans les années 1920. Il est fait de platine et serti de diamants taille unique et taille baguette - poids total 1,24 carats.



Systeme simple



1Stdibs nous indique qu il y a un poinçon de fabricant mais ne nous dis lequel 





Janesich fournit des bijoux pour la princesse Charlotte de Monaco dont l histoire vaut son pesant de cacahuettes monégasques
La princesse Charlotte Grimaldi de Monaco, née Charlotte Louise Juliette de Monaco à Constantine en Algérie lele 30-0/-1898  et décédée dans le 16 eme arrdt de Paris le 16-11-1977 Elle  est la fille naturelle de Louis II de monaco et de Marie Juliette Louvet et elle est la mère du prince Rainier III 









Poudrier écaille de tortue, corail, onyx, diamant et porte rouge à lèvres, par Janesich

Le poudrier hexagonal décorée de cannelures sculptées corail,vase d'onyx et de rose contenant des fleurs émail et corail Des diamants sont sertis sur leschaînes de suspension. jTube de rouge à lèvres à nervures circa 1925, 13,2 cm. ,poinçons français, ecrin noir en peau de chamois
Signé Janesich, n ° 1234









Poudrier et son rouge à lèvres en or jaune, soulignés d'émail noir et blanc, les attaches en chaînettes d'or ponctuées de perles fines.
Vers 1930. Signé et numéroté.Poids brut : 114,3 g. Vendu par Mtre Tajan



Monna Delza selon Wikipédia

Monna Delza était la fille de Victor Delesalle, ouvrier mécanicien, et la plus jeune sœur de Paul Delesalle. Découverte par l'auteur dramatique, Gaston Arman de Caillavet elle débuta sur les planches au début du siècle et connut rapidement un grand succès.
Monna Delza triomphe en 1910 au Théatre du Gymnase dans La Vierge Folle de Henry Bataille. Elle est choisie pour le rôle féminin principal de la pièce La Cage ouverte d'Edouard Bourdet. Égérie des grands couturiers de la veille de la Grande Guerre comme Paul Poiret et Bechoff David on célèbre partout son charme et son élégance raffinée. Elle sert aussi de modèle à Leonetto Cappiello et à Albert Depré .
Elle épouse le comte Christian Patrimonio. Veuve de guerre en 1918, elle s'éteint dans son hôtel particulier du 16 eme à Paris victime d'une grippe infectieuse le 5 mai 1921, avant même d'atteindre l'âge de 39 ans.


Libellule avec ailes doubles, ligne de diamants baguette sur le bord supérieur, pavée de diamants et émail noir sur le bord Inférieur, un diamant rond pour la tête avec les yeux en rubis, numéro de série 14976





Broche Joaillerie en platine, une émeraude cabochon, diamants taille brillant environ 1 ct 75
Signé Janesich et numérotée,avec des poinçons français
Paris, circa, 1900.
Le grand fabricant de bijoux Alfred Langlois (celui qui inventera le serti invisible), travaille pour Janesich ainsi que pour Boucheron et Mauboussin;
Plus tard Langlois travaillera pour Van Cleef & Arpels qui dans les années trente en fera son fournisseur exclusif en rentrant dans sa société, c'est pourquoi il sera Aryanisé comme Van Cleef et Arpels
1923, la première Biennale des Arts Décoratifs de la Villa Royale de Monza comprend quelques belles créations réalisées par l'entreprise.






1 er aout 1924 formation d une nouvelle société  Janesich


Publicité dans le Bottin des propriétaires de Chateaux


1925, la Maison de Savoie choisit Janesich comme fournisseur Royal

Cliquer pour agrandir




Vanity Case Un cylindre en émail blanc strié, en haut et en bas des couvercles cylindriques en onyx, diamants taillés en roses, saphir cabochon, poussoir en diamant taillé en rose, En haut ou en bas, compartiment pour pilule, ou poudrier. Au centre un carnet de bal en ivoire, crayon, porte rouge à lèvres, fume cigarette, compartiment à cigarettes caché, chaine forçat reliées en haut sur un anneau de diamants fabriqué aux alentours de 1920, étui original en cuir de la maison Janesich, poinçons français:
 





POUDRIER CIRCULAIRE en or blanc, jade, lapis lazuli et turquoise. Décor supérieur d’une plaque en jade néphrite incisée et découpée de motifs de fleurs, sur fond formé d’une plaque d’argent, ornées en leur centre d‘un cabochon en or blanc ou d’un cabochon en lapis-lazuli pour la fleur centrale. La tranche est ornée de baguettes de lapis-lazuli ponctuées de baguettes de turquoises. Miroir biseauté à l’intérieur du couvercle. Signature gravée « Janesich Paris ». Vendu par la maison Tajan

1925 Janesich habite Avenue Montaigne





Vanity Case Art déco en émail, onyx et diamants taillés en rose, vers 1920.
A l intérieur, boite à pilule, carnet de bal en ivoire, crayon, porte rouge à lèvres, etui à cigarettes miroir Poinçons francais, signé Janesich Paris et Monte Carlo N° 9245
Pratiquement l'ancêtre du concept "Minaudière"

 






1927 Giovanni Janesich est décède et Giuseppe fait rentrer son fils, Pietro surnommé Momo, dans le commerce familial.

Vendu par Christie's
Un exquis Vanity Case Art Déco, en cristal de Roche, émail avec une montre incluse, poudrier , tube rouge à levres etc, 1928 poinçons Français et Anglais Signé Janesich Kitch :avant l' heure.


1927  fin de l affaire du Pacha



La plupart des pièces avec des mouvements d'horlogerie venaient de chez les freres Verger , extraordinaire Maison qui a fourni les plus grands

Les Freres Vergers
Ferdinand Verger 1851-1928
George Verger
Henri Verger
Jacques Verger 1911-2000 

Ferdinand Verger fondateur de l'entreprise était un bijoutier et horloger et devint président de la «Chambre Syndicale des Bijoutiers»
1862 Ferdinand Verger a commencé son apprentissage à 11 ans, comme c'était la tradition à l'époque, est allé à la guerre.
1871, il s'installe à Londres,1875, il revint à Paris.
1879-18966 Ferdinand Verger a commencé à travailler comme agent de la célèbre maison de Vacheron & Constantin, de Genève
1896 a enregistré la marque FV et formés ses deux fils George et Henri.
1901 Ferdinand a racheté Lépine.1911, l'entreprise s'installe à 51 rue Sainte-Anne sous le nom de Verger Frères que Ferdinand a formé son fils Henri et George se joindre à l'entreprise. La marque a changé de VF
1914 Il vend le stock restant de Lépine à Louis Leroy.
1920 Ferdinand laisse l'entreprise à ses fils. Leurs créations comptent parmi les modèles les plus originaux de la période Art Déco, et leur spécialité était la pièce d'horlogerie. Verger n'a pas de sous-traitants, mais emploie dans la maison des lapidaires, tailleurs de pierre, émailleurs Le style de Verger, tout en étant extrêmement riche et varié porte une grande attention sur les détails.

Fabrication extraordinaire, l'utilisation des plus beaux joyaux, et l'originalité du thème sont leur carte de visite. La relation commerciale entre Verger et Vacheron Constantin développé plus tard dans un partenariat. Alors qu'ils sont souvent associés à Vacheron Constantin, Verger a également produit quelques pièces pour d'autres entreprises fines, travaillant pour Cartier, Lacloche Frères, Marzo, Boucheron, Hermès, Van Cleef and Arpels, Ostertag, Jaeger, Chaumet, Janesich, Fouquet, Mauboussin, Marzchak , et les entreprises américaines telles que Charlton & Co., Trabert et Hoeffer, Udall et Ballon, JE Caldwell, Noir, Star & Frost, Spaulding & Co., et TiffanyD’autres aussi comme lleurs Hauser-Zivy ; y Cia au Mexique, Bulgari de Rome, Gübelin en Suisse, La créativité de Verger Frères est d'ailleurs corroboré par le nombre de brevets pour lesquels ils sont responsables. Certaines pièces fabriquées par Verger ne sont pas toujours marqués.
Hancock
Après 1925, les pierres de taille baguette renouvellent l'Art Décoratif. Elles commandent la structure du bijou au lieu de s'y soumettre et la notion de volume est préférée aux surfaces planes. Elles s'adaptent parfaitement à la montre-bracelet de forme baguette dont les premiers exemplaires sont l'œuvre des frères Georges et Henri VERGER, d'après un calibre conçu durant les années de guerre par un horloger de Vacheron et Constantin. Cette forme qui allait connaître un succès international jusqu'à la fin des années 1930 est fondée sur un rapport dimensionnel tel que sa longueur égale au moins trois fois sa largeur. Son mécanisme particulier dont la couronne de remontage est placée au dos du boîtier est développé à ses débuts sur un seul plan puis à partir de 1924 sur deux niveaux par la Société Jaeger. Premier pas vers la miniaturisation, celle-ci est atteinte en 1929 avec le calibre 101 de Jqui depuis détient le record du plus petit mouvement mécanique du monde. Dans sa version joaillière, la forme de la montre-baguette est parfaitement appropriée à celle de la taille du même nom des diamants. Il en est de même pour les petites montres précieuses de forme navette rehaussées de diamants dont la taille est également appelée navette et en vogue à la même époque.
Les créations des frères VERGER confèrent à la maison éponyme une place particulière dans le monde des joailliers-horlogers de l'époque. Longtemps représentant parisien de VACHERON CONSTANTIN, VERGER fournit à de nombreuses maisons célèbres des montres baguettes, des montres à volets dites à jalousies, des montres de sac appelées captives - autant de modèles dont elle est le créateur - ainsi que des montres-broches dont certaines faisant appel à l'art de la laque sont fortement influencées par l'art japonais.(Vacheron Constantin)








Le 20/7/1932  Le Figaro annonce la mort d'Alberto, Peu après Janesich va être pris dans les méandres de la faillite du Comptoir Lyon Alemand

Voir:Janesich coulé par la faillite de Lyon Alemand

http://richardjeanjacques.blogspot.fr/2011/09/la-faillite-du-comptoir-lyon-alemand-et.html


Il faudra attendre 1940 pour que la liquidation soit réalisée






Vanity Case Art Deco , or et l'argent doré 1750/1000° décoré avec laque rouge et or représentant le mont Fuji.France, vers 1925.





Broche vendu par Philipp de Pury Platine , diamants, pierres de couleur et cristal de roche
1933 Giuseppe Devient fournisseur attitré de la Maison d'Aoste. Deux ans plus tard de nombreuses œuvres d'art sont faites pour le premier ministre Mussolini et le Comte Ciano ministre.


1937 Giuseppe meurt.




Vanity  en Lapis Lazuli diamants baguettes et de formes platine vendue par Christie's



Bijoux "le Pékinois" Signé Janesich n ° 2671, marque de fabricant SAM pour Strauss Allard et Meyer autre très grande maison qui dans les années 30 produisit un très grand nombre de pièces pour les joailliers Français et étrangers
Conçu comme un chien pékinois pavé de diamants avec les yeux en onyx noir et le nez, tour baguettes de diamants, monté sur platine, vers 1925, avec lponçons français
Signé Janesich,






Métal: Platine,Pierres: Diamant, Jade, Onyx, nacre.Créateur: Verger Frères pour Janesich





Splendide Pendentif de platine et d'or, émaillé, serti de diamants taille brillant, saphirs taillés,calcédoine teintée et jadéite. Accroché à un ruban noir.
Ce pendentif est au Victoria & Albert Muséum




Une boite à Carte Art déco en Onyx, Jade, rosaces fleurs en or gravé Vers 1925 signé Janesich avec la marque de fabricant, n ° 11580 Vendu par Christie's



Étui à cigarettes ART NOUVEAU en cristal de roche gravé sur les faces extérieures et le couvercle, avec des motifs floraux, le couvercle et les motifs géométriques rapportés sont sertis de diamants taillés en roses. numérotée 9539, environ 1915 à 1920


, les boutons d'ouverture latérale avec deux cabochons clair-de-lune. La pierre de lune , une gemme que Janesich affectionnait.




Collier de pierre de lune et diamant, Janesich, vers 1915 revendu par Sotheby's
Au centre, un superbe camée ovale sculpté en pierre de lune représentant une ménade tenant un tympan dansant en extase bachique, accentué aux points cardinaux avec des motifs géométriques en mille-diamants avec des diamants roses, à une monture circulaire en diamant rose avec chaînette, longueur d'environ 400 mm , signée Janesich, poinçons français et marque du fabricant (Lequel??) étui ajusté estampillé John Durden.



Platine, jadéite, émail, nacre et montre-bracelet à diamants, Janesich, France, vers 1925
Le cadran ovale avec des chiffres arabes, le revers de la conception florale appliquée avec un comprimé de nacre, fleurs de jadéite sculptées, serti de diamants taille unique, suspendu à une épingle de revers composée d'une bague en jadéite et jadéite, diversement sertie de vieux diamants taille européenne et taille unique, appliqués avec émail noir, mouvement manuel, cadran signé Janesich, numérotés 7075 et 1408, marques françaises.  




Bracelet en rubis et diamants, Janesich, vers 1930
Sertie de rubis cabochon, de diamants carrés, circulaires et baguettes , rehaussés d'onyx, d'une  longueur d'environ 190 mm, signée Janesich, numérotée, marque d'essai française pour l'or.





Sautoir en perles de culture, onyx, émeraude et diamant, Janesich revendu par Sotheby's
Composé d'un brin de perles d'émeraudes alternant avec des perles de culture de forme baroque, supportant deux glands semblables, chacun décoré d'une plaque sertie d'onyx, de diamants circulaires, carrés et coupés, d' environ 660 mm de longueur, pompons détachables et pouvant être portés comme des boucles d'oreilles, signé Janesich, marques de dosage français.




Platine, diamant, améthyste, émeraude et onyx Jabot Pin, Janesich, France
Les terminaux conçus comme des coqs de duel sertie d'émeraudes calibrées et de plumes d'onyx, les peignes et les carillons serties d'améthystes chamois, encore incrustés de nombreux diamants roses et taille unique pesant environ 2,55 carats, signé Janesich, numéroté 7043, avec français marques de dosage; vers 1925.







BRACELET ART DECO TUTTI FRUTTI
souple en platine et or gris formé de deux motifs navette sertis de saphirs et de rubis gravés de feuilles, semés de diamants taillés en huit huit, réunis par deux anneaux rectangulaire à pans et des agrafes doubles, sertis de diamants taillés en brillant. vers 1925.






Poudrier Art Déco émail noir, corail et diamants (la plupart sont des roses sur les cotés motifs géométriques en Corail et diamants taillés en rose, le bouton d'ouverture est en nacre, à l intérieur, deux compartiments et un miroir , poinçons français 1930.



Etui à cigarettes de forme rectangulaire.Au centre du couvercle : double plaquettes carrées en jade vert retenues par des agrafes pavées de diamants taillés en rose.Monture en or blanc. Intérieur vermeil, laqué de noir à l'extérieur.Vente Rossini.










Boite en jadéite avec deux motifs "Eléphants"



Liquidation de Janesich le 11 mai 1940



Momo en 1955

1945 Momo, désormais seul redémarre l'activité d'après-guerre. A cette époque, le monde entier a changé: Momo, un homme cultivé et raffiné, ouvrant son cœur à un ami, lui dit avec tristesse que tous les clients grands ont «disparu». La maison Janesich continue sa production parmi lesquelles la création chef-d'œuvre de la Coupe du Laurel Award d'or, pour le producteur du film américain de renom de «A Farewell to Arms" et "Gone with the Wind", David O.Selznik.


1968 fermeture de la Maison après 133 ans d'existence

Un complément, ecrivez moi, richard.jeanjacques@gmail.com

Rue de la Paix en 1923

ul class="slides">